leral.net | S'informer en temps réel

Promesses mirifiques du maire Aliou Sall : Guediawaye, entre leurre et lueur

Le maire de la Commune de Guédiawaye prend-il ses administrés au sérieux? La réponse à cette question est tout simplement mitigée.

En effet, si certains pensent que les promesses de l’édile de la Ville relèvent d’éléphants blancs, d’autres ont la certitude, clé en main, que Aliou Sall est en train de faire du bon boulot. Actusen.com a cherché à comprendre les raisons de cette controverse autour de la gestion du frérot du Chef de l’Etat.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Août 2015 à 18:14 | | 18 commentaire(s)|

La controverse est au summum au sein de l’action du maire de Guédiawaye, et ce, au regard des nombreuses promesses mirifiques faites par Aliou Sall, depuis son élection à la tête de ladite Commune. Alors que les populations de la banlieue attendent encore de voir ses promesses électorales se concrétiser, voilà que l’édile de Guediawaye en sort une autre de son…sac.

En effet, Aliou Sall, qui présidait, le 18 août dernier, la finale du tournoi de football qui opposait l’équipe de CFAO à celle d’Eiffage, a promis aux jeunes de sa Commune d’ériger le plateau du stade Amadou Barry à un niveau olympique.

D’ailleurs, le président de l’Association des maires du Sénégal(AMS) a même annoncé le ‘’premier coup de pioche’’ d’ici à la fin de l’année. En attendant de voir ce projet sortir de terres, on ne peut pas manquer de s’interroger sur ce qu’il est advenu des promesses antérieurs du maire Aliou Sall qui ambitionne de faire de ‘’Guediawaye comme Paris’’.

Mamadou Fall, dit Pape Maman, conseiller municipal : “nous avons commis l’erreur d’élire Aliou Sall…”

Rappelons que le frangin du Président de la République avait promis de paver certaines artères de la ville. Sur le plan éducatif, il avait promis de créer un bloc scientifique au niveau du lycée Limamoulaye, de réfectionner des écoles. Mieux, offrir aux potaches en classe examens des fournitures gratuitement.

De quoi révolter Mamadou Fall dit Pape Maman, conseiller municipal à la ville de Guédiawaye et membre du Parti démocratique sénégalais. ‘’ Nous avons commis l’erreur d’élire Aliou Sall à la tête de la Mairie de Guediawaye. Nous le regrettons beaucoup. Depuis qu’il est là, il n’a pas tenu ses engagements. La seule réalisation qu’il a faite, c’est la réfection de son bureau avec des meubles importées’, raille-t-il.

Pour Mamadou Fall, construire un stade olympique à Guediawaye dans un tel contexte, n’est pas opportun‘’. En cette période d’hivernage, beaucoup de quartiers son inondés, et les populations n’ont pas senti le maire à leurs côtés. Les populations demandent l’ouverture de l’hôpital Dala Jam dont les travaux sont terminés depuis 2012. Aujourd’hui, Guediawaye ne dispose que de l’hôpital Bedouin dont la capacité d’accueil est très limitée pour accueillir les malades’’, déplore ce conseiller municipal libéral.

Mais ces arguments sont rejetés par le premier adjoint au maire, Cheikh Ndongue. Membre du Pds, également, ce dernier soutient que toutes les promesses faites par le maire Aliou Sall seront tenues.’’ C’est un mauvais procès qu’on fait au maire On est en train de réaliser de très bonnes choses.

Ici, tout est priorité. Mais il faut bien commencer par quelque chose’’, dit-il. Et parmi les projets en cours de réalisation, il y a, informe -t-il, la clôture des cimetières musulmans et chrétiens. ‘’ Guediawaye ne disposait plus de cimetière. Avec ces nouveaux cimetières, les populations seront soulagées.’’, dit-il.

S’agissant du pavage des artères, l’adjoint au maire dit avoir décroché un financement de la BAD pour le pavage de 25 km. ‘’ Mais on ne peut pas démarrer les travaux, alors que certaines routes sont dégradées. Il faut que les maires de Communes d’arrondissement réhabilitent leurs voiries’’, explique Cheikh Ndongue.

Cheikh Ndongue : ‘’je suis membre du Comité directeur du Pds, et je pouvais m’opposer au maire, mais je dois à la vérité de dire qu’il travaille’’

Quant aux inondations, ce dernier soutient qu’il y a un léger mieux par rapport aux années précédentes, même s’il admet que beaucoup reste à faire. Autre annonce faite par l’adjoint au maire, c’est le projet de construction d’un nouveau stade à Hamo 6. Comme pour démontrer une certaine objectivité, l’adjoint au maire de Guédiamaye déclare : ‘’je suis membre du Comité directeur du Pds, et je pouvais m’opposer au maire, mais je dois à la vérité de dire qu’il travaille’’.

En tous les cas, le maire de Guediawaye, critiqué pour son ‘’absentéisme’’ à la Mairie, gagnerait à être plus réaliste dans ses promesses. Car le premier Président Sénégalais, Léopold Sédar Senghor, avait, lui aussi, promis de faire de Dakar comme Paris. 55 ans après, le résultat saute aux yeux.

Daouda Gbaya (actusen.com)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image