leral.net | S'informer en temps réel

Promotion de l’Alphabétisation : Le Préfet de Diourbel, Saer Ndao, dénonce le choix des opérateurs

Le député Omar Diakhaté a déploré, hier, à Diourbel, lors du Comité Régional de développement axé sur l’alphabétisation, la somme de 1,5 milliards de francs Cfa, alloué à la Direction de l’Alphabétisation. Ainsi, Le Quotidien renseigne que le Préfet du département de Diourbel, M. Saer Ndao a invité le Secrétaire d’Etat, Youssou Touré, de faire une meilleure prise de main de ce sous-secteur qui est sous ses prérogatives.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Juin 2015 à 14:15 | | 1 commentaire(s)|

Promotion de l’Alphabétisation : Le Préfet de Diourbel, Saer Ndao, dénonce le choix des opérateurs
Après le ras-le-bol du Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, qui a demandé son détachement du ministère de l’Education nationale, c’est autour du député Omar Diakhaté de regretter, hier, à Diourbel la modicité du budget accordé au secteur de l’Alphabétisation. « Sur un budget de 370 milliards de francs Cfa en 2015, la part réservée à l’alphabétisation est trop petite. Elle est de 1,5 milliards de francs Cfa. Ce qui n’est pas juste parce qu’un pays ne peut pas se développer avec des langues importées », a déploré le député Omar Diakhaté qui invite les autorités à changer la donne pour permettre à ce sous-secteur de l’éducation de bénéficier plus de moyens. Saer Ndao, Préfet du département de Diourbel, va plus loin en indexant les maux qui gangrènent ce secteur dirigé par Youssou Touré. « Le programme d’alphabétisation pose véritablement problème. Mais, le réel problème existe dans le choix des acteurs. Au niveau des acteurs, il y a des opérateurs et des formateurs. Depuis qu’on a commencé à coupler l’alphabétisation avec les activités génératrices de revenus, on a commencé à avoir n’importe quel type d’opérateurs », soutient le Préfet de Diourbel. Il ajoute : « Finalement, ce n’est plus les opérateurs, mais ce sont des commerçant qui sont là. Et ce sont eux qui capotent et chapeautent tout le système. Il faut d’abord revoir le choix des acteurs ». Ainsi, il suggère au Secrétaire d’Etat à l’alphabétisation de faire une meilleure prise de main de ce sous-secteur parce que ce sont ses prérogatives. Ndèye Nam Diouf, Directrice de l’Alphabétisation et des Langues nationales, pense, quant à elle, que les choses vont aller mieux et qu’il y aura des changements profonds dans le secteur de l’alphabétisation. « Le programme d’éducation de base de 10 ans, piloté par l’ancien ministre Mamadou Ndoye, va couvrir toutes les écoles », renseigne Mme Diouf pour qui les collectivités locales du Sénégal vont être impliquées dans le processus en bénéficiant un appui financier du ministère de l’Education.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image