leral.net | S'informer en temps réel

Promotion de l’emploi des jeunes : Ceraal ou l’innovation citoyenne pour supplanter l’Anej, Ofejban, Fnpj

La politique de l’emploi, surtout l’emploi a été une préoccupation du gouvernement. C’est ainsi qu’au lendemain de l’alternance politique intervenue au Sénégal en 2000 a voulu réglé le problème par la mobilisation de fonds à travers des structures comme le Fonds national pour la promotion de l’emploi des jeunes (Fnpj), l’Agence nationale de l’emploi des jeunes (Anej), Ofejban… Après 10 ans, le constat est amer : la problématique de l’emploi des jeunes demeure.


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Avril 2011 à 11:14 | | 2 commentaire(s)|

Promotion de l’emploi des jeunes : Ceraal ou l’innovation citoyenne pour supplanter l’Anej, Ofejban, Fnpj
C’est ainsi que le Cercle d’Etudes, de Réflexion et d’Actions Alternatives (Ceraal) voit le jour. Contrairement aux autres structures d’emploi de jeunes, le Ceraal est l’œuvre d’une élite composée de professeurs d’université, de cadres d’entreprises, de simples patriotes apolitiques et qui disposent d’un certain nombre de compétences comme le culte du travail, le culte du résultat, un sens élevé de la responsabilité, de l’organisation et de la méthode, une capacité d’anticipation.

Le programme Ceraal consiste à valider un plan d’emplois renouvelables tous les cinq (05) ans entre 10.000 à 15.000 emplois jeunes, surtout les jeunes diplômés. Pour financer le programme, le Ceraal compte sur la réduction de l’impôt sur les sociétés (20milliards en 2008), à la récupération de la manne financière des entreprises multinationales basées dans notre pays, à la solidarité des entreprises nationales...

Ce fonds qui permettra de prendre en charge les salaires des jeunes recrus (50.000 à 200.000 F Cfa) sera logé dans deux banques partenaires. Et les entreprises éligibles devront être en règles avec la direction des Impôts et des Domaines, avec l’Ipres et avec la Caisse de sécurité sociale.

Les initiateurs du Ceraal se disent prêts à écouter les animateurs du Mouvement « Y en a marre » et à les rencontrer pour expliquer la démarche qui n’a rien de politique mais qui prend en compte les préoccupations dudit mouvement. « Nous avons en partie des solutions des préoccupations de « y’en a marre » », se convainc Dr Mouhamadou Sow, coordonnateur de Ceraal.

Ferloo.com



1.Posté par cheikh mbacké fal le 01/04/2011 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le bilan du 19 mars 2011 il n' ya pas de trace d'emplois des jeunes surtout de la banlieue de pikine. Et pourtant il existe bien l'Office National des Jeunes de la Banlieue ONFEJBAN dirigé maladroitement par notre voisin Boubacar ba. Au Complexe Culturel on lui a demandé d' indiqué où se trouvent les 1025 emplois dont il parle et son garde de corps a frappé le poseur de questions.
Notre enquête montre que 14 personnes travaillent dans les boutiques Esy et 25 dans les salons soit 49 emplois créés en 2 ans de fonctionnement. Bravo! Maintenant pour faire sa politique à pikine il a embauché dans l'office 112 personnes pour 30 millions de salaires sur un budget annoncé de 300 millions. Tôt ou tard il rejoindra Modibo DIOP à REBEUSS. cAR avec les mécaniciens il sera découvert. A bon entendeur.
Le constat amer est que le Président confie des agences à ses cadres militants qui proftent des budgets et se paient des salaires de 3 à 5millions par mois pendant les jeunes chômeurs trinquent. Aucune vérification ni à l' inspection dutravail ni à l'iprèsni à lacaisse de sécurité pour s'assurer de la véracité des chiffres annoncés. Prenez la main de boubacar ba, il ne vous montrera jamais les 1025 emplois, car c'est pas vrai.

2.Posté par thiombane le 01/04/2011 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COMMUNIQUE DE PRESSE
Mouvement and Soukali Mbour (MSM)
Le Mouvement and Soukali Mbour (MSM) approuve et soutient que Mme Thérèse Coumba Diop Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale abat un travail de titan.
Elle œuvre non seulement pour la massification du PDS à Mbour mais aussi pour la réélection de me Wade dès le premier tour en 2012.
Longtemps considéré comme une bastion socialiste, Nguéniène est tombé entre les mains du PDS grâce au travail de fourmi fait par Mme le Ministre. Aujourd’hui la population de Nguéniène n’a d’œil et d’écoute que pour Mme Diop qui est une responsable politique très flexible et soucieuse des préoccupations de la population de Mbour et des couches défavorisées. Les habitants du département de Mbour comme beuy deuk quartier périphérique de Mbour, de nguekhokh, de somone, de joal, de sindia, de ndiaganiao etc sont maintenant acquis à la cause libérale.
Mme le Ministre qui a réussi le pari de mobiliser les habitants de Nguéniène dernière le Président Abdoulaye Wade, empêche Ousmane Tanor Dieng de dormir. Ce dernier doit s’en prendre à lui-même car n’ayant rien apporté aux populations de Mbour malgré le poste stratégique qu’il occupait auparavant sous le régime socialiste.
Mme le Ministre applique une politique d’insertion professionnelle des jeunes, soutient la jeunesse, réunit les femmes en GIE, aide les personnes du troisième âge de Mbour.
Tanor et ses camarades socialistes savent qu’ils ne reviendront jamais aux affaires. C’est une insulte à la mémoire des sénégalais de solliciter leurs suffrages après quarante ans d’échec dans les secteurs tels que l’agriculture, de l’éducation, de la santé et de l’économie ou encore de s’ériger en donneur de leçons.
Le Sénégal plus précisément le département de Mbour a tourné le dos à Tanor Dieng et ses acolytes depuis l’avènement de l’alternance en 2000.
Ce nostalgique du pouvoir et ses ouailles de Benno n’ont aucune représentativité dans le département. L’histoire des locales 2009 a démontré que c’est la division et la désunion qui ont fait perdre au PDS certaines localités dans le département.
L’appel à l’unité pour une victoire éclatante de Me WADE en 2012 lancé par Mme le Ministre Thérèse Coumba Diop a eu des échos favorables dans le giron libéral.


Fait à Mbour le 31 Mars 2011
Le Coordonnateur :
Djibril Thiombane


Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image