Leral.net | S'informer en temps réel



Putsch manqué en Gambie: plusieurs dizaines de militaires et de civils arrêtés

Rédigé par ( Les News ) le 1 Janvier 2015 à 22:56 | Lu 943 fois

Plusieurs dizaines de civils et de militaires ont été arrêtés en Gambie et une grande quantité d'armes et d'explosifs découverts après le coup d'Etat raté contre le président Yahya Jammeh, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.


Putsch manqué en Gambie: plusieurs dizaines de militaires et de civils arrêtés
Plusieurs dizaines de militaires et de civils ont déjà été arrêtés et soumis à des interrogatoires après l'attaque de mardi contre le palais présidentiel à Banjul, a affirmé à l'AFP une source proche de la National Intelligence Agency (NIA), les redoutés services de renseignements du pays. Cette source a été jointe dans la capitale gambienne depuis Bissau.

L'identité des personnes arrêtées n'a pas été précisée.

Certaines d'entre elles étaient logées dans quatre villas, à Banjul et dans ses environs, où devaient les rejoindre d'autres participants à l'attaque, a indiqué la même source, sans préciser quand ces arrestations avaient eu lieu.

Des documents contenant notamment un plan de l'attaque ont également été découverts par les enquêteurs, a affirmé cette source.

Les enquêteurs ont aussi mis la main, au port de Banjul, sur un container avec une grande quantité d'armes automatiques, très sophistiquées, et d'explosifs, du matériel qui devait probablement servir à attaquer le palais présidentiel, a-t-elle affirmé.

Cet arsenal était caché dans des ballots de friperie, a-t-elle indiqué. C'est un assaillant arrêté lors des troubles de mardi qui nous a guidés jusqu'au terminal à containers du port de Banjul où nous avons découvert la cache.

Les enquêtes sont maintenant orientées vers la provenance du container et surtout les commanditaires de l'assaut, a poursuivi la même source.

Le président Yahya Jammeh a démenti jeudi toute tentative de coup d'Etat militaire en Gambie, accusant un mystérieux groupe terroriste, soutenu par des puissances étrangères, d'avoir mené l'attaque contre le palais présidentiel dans la nuit de lundi à mardi.

L'assaut avait eu lieu alors que le président Jammeh était en visite privée à Dubaï.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage