leral.net | S'informer en temps réel

QU’EST CE QUE LA CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE ? ( Dr Lamine Ndiaye)

La chirurgie plastique reconstructrice a pour but de réparer, de reconstruire ou d’améliorer l'apparence du corps à la naissance ou après un accident, une maladie, une intervention.
La chirurgie dite esthétique concerne, en revanche, des personnes qui souhaitent modifier leur aspect sans qu’il existe de véritable pathologie. Elle est fondée sur l’appréciation individuelle du caractère esthétique ou inesthétique de certaines parties du corps.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Janvier 2013 à 21:38 | | 0 commentaire(s)|

QU’EST CE QUE LA CHIRURGIE PLASTIQUE    RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE ? ( Dr Lamine Ndiaye)
La chirurgie plastique est la chirurgie de la peau et des tissus mous, non viscéraux.
Comme tous les organes du corps, la peau a des médecins et des chirurgiens. Les médecins spécialistes de la peau sont les dermatologues.
Les chirurgiens spécialistes de la peau sont les chirurgiens plasticiens. A la peau, ils ajoutent â leur domaine de compétence les tissus mous non viscéraux (graisse, muscles, tendons, aponévroses, vaisseaux et nerfs périphériques).
La chirurgie plastique couvre ainsi un domaine immense, qui comprend en particulier :
* les tumeurs, qu'elles soient bénignes ou cancéreuses, qu'elles aient pour point de départ la peau ou les parties molles plus profondes, qu'elles soient de petite taille ou de grande taille, et qu'elles siègent de la tête au pied. Il s'agit en pratique aussi bien du banal "grain de beauté" du visage, de la chéloïde ou du lipome du dos, que des carcinomes, des mélanomes, des sarcomes ou d'autres tumeurs malignes des parties molles, dont certaines peuvent conduire à des reconstructions complexes après ablation.
* Les traumatismes. S'étant initialement développée avec les traumatismes de guerre, la chirurgie plastique s'est ensuite appliquée aux traumatismes de la route. Elle s'étend actuellement aux traumatismes des sports, et surtout aux traumatismes chirurgicaux (par exemple pour reconstruire un sein amputé pour cancer).
* Les brûlures et leurs séquelles.
* Les infections de la peau et des tissus mous, depuis le panaris jusqu'à la gangrène étendue.
* Les nécroses cutanées, qu'elle qu'en soit l'origine : infectieuse (cellulites, fasciites, gangrènes), traumatique (avulsions, contusions, amputations), thermique (brûlures), ischémiques (ulcères de jambes, escarres).
* Les malformations, qu'elles soient apparues à la naissance (par exemple les fentes labio-maxillo-palatines) ou à l'âge adulte (par exemple les atrophies hémi-faciales, ou les malformations des seins telles que les asymétries ou le syndrome de Poland).
* gynécomastie : présence de sein chez l’homme.
* chirurgie de l’intime : hyménoplastie, nymphoplastie
* La chirurgie esthétique :
- Plastie abdominale : réfection et remise sous tension du ventre après grossesse ou d’amaigrissement important
- Liposuccion ; aspiration d’une surcharge de graisse localisée à l’aide de canules.
- Lifting : redrappage d’un excès cutanée du au vieillissement ou après amaigrissement : visage, cou, seins, bras, cuisses.
- Plastie mammaire : réduction, augmentation par prothèses.
- traitement des rides : soit rides « dynamiques » par Botox ou de rides liées au vieillissement par les produits de comblement tels que l’acide hyaluronique.
- lipomodelage : comblement de creux du corps (par exemple lipoatrophie faciale due au VIH ou à son traitement) par de la graisse du patient.

* La chirurgie de la main, traditionnellement partagée depuis ses débuts, dans les années 1940, à part égale entre les chirurgiens plasticiens et les chirurgiens orthopédistes.

Dr Lamine Ndiaye
Chirurgien plasticien
Enseignant faculté de médecine, UCAD
Email : drlndiaye@hotmail.fr






Hebergeur d'image