leral.net | S'informer en temps réel

QUAND LES RECYCLÉS DU 22 MARS TROUBLENT L’ORDRE PUBLIC

Le syndrome K. débarque au Sénégal

Il commence à nous taper sur les nerfs, le fils du Président, l’éternel perdant dont le Q.I ne devrait pas être supérieur à celui de Farba Senghor. Son immixtion regrettable dans les affaires de la République a, comme disait l’autre, « vampirisé » le débat politique avant de l’appauvrir pour toujours. Voilà une personne qui accapare toute les attentions, non par charisme ou par compétence, mais à cause de l’état de pourrissement dans lequel il a plongé l’ordre public et le débat politique sénégalais.
Le fils du « Vert » est dans le fruit


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Juin 2009 à 03:54 | | 3 commentaire(s)|

QUAND LES RECYCLÉS DU 22 MARS TROUBLENT L’ORDRE PUBLIC
Nous ne sommes point obsédés par le syndrome K. Le Tout-Puissant nous préserve d’une telle malédiction. En peu de temps, cet « assoiffé de pouvoir » a réussi à se faire détester de tout un peuple auquel il n’a pratiquement rien donné et à qui il veut tout prendre. Les Sénégalais l’attendent encore au tournant, étant donné que la « chimio-karimo-thérapie » du 22 mars dernier s’est révélée peu efficace. Le prince mal famé peut encore profiter de ses super ministères, dès l’instant qu’il est conscient que jamais, ses « compatriotes », ne lui accorderont leurs suffrages, parce qu’il y a des gens qui, de tout leur vivant, risqueraient de ne jamais connaître le sens du mot « élection ». Malgré les apparences, le fils du Président peut se révéler pire que le père. Il s’est arrangé pour jeter dans la rue, des pères de famille à qui Jean Lefèvre Sénégal avait trouvé un gagne-pain. Bara Tall, lui, au moins, a prouvé qu’il représentait quelque chose, que son entreprise était d’utilité publique. On ne peut pas dire autant pour le syndrome K. dont l’attitude frôle même la méchanceté et constitue un trouble grave à l’ordre public. Il est quand même curieux de remarquer que son nom est toujours associé à des montants exorbitants, à l’argent du contribuable qu’il veut contrôler à tout prix.

Un intrus dans le gouvernement


Pour la première fois dans l’histoire de la République, un remaniement ministériel s’est poursuivi à longueur de semaines. N’y trouvez aucune incohérence. Etant donné qu’un intrus vient d’infiltrer le gouvernement, il faut s’attendre au pire. Un président qui a de bons conseillers ou qui écoute ses conseillers, se garderait de confier à son fils autant de responsabilités. Cette farce de mauvais goût frôle même le ridicule. A regarder Karim Wade dans ses nouveaux habits, il inspire la pitié, voire la compassion. Monsieur doit sans doute être le seul fils digne de ce pays pour mériter autant de considération. On comprend pourquoi certains Sénégalais sont « jaloux » à son endroit. Au lieu de lui arriver à la ceinture, le costume que lui a taillé son père, le couvre jusqu’aux pieds. Il risque de faire des faux-pas, beaucoup de faux-pas en gravissant les marches de l’ascension politique forcée.

L’Anoci : un modèle de « transparence »

A l’heure où le trésor public frôle la banqueroute, à l’heure où le système sanitaire est à l’agonie avec des hôpitaux qui débordent de malades, Wade fils nous confie qu’il a mobilisé, à lui seul, 432 milliards du contribuable dont il n’aurait utilisé que les 78 (milliards), soit 1/6 du budget alloué aux travaux de l’Anoci. Y comprenez-vous quelque chose ? Depuis tout le temps que les Sénégalais demandaient des comptes, cette agence budgétivore n’a toujours pas été auditée. Elle ne le sera pas. En comprendre les raisons revient à expliquer les causes du « crash » d’Air Sénégal International, cette compagnie qui croulait sous le poids de l’endettement, et qu’on a préféré mettre sous soins palliatifs. Quant aux Sénégalais, ils font trop confiance à leurs cartes d’électeur, alors que ces cartes peuvent réserver bien des surprises… Une chose sûr, on sait à priori, qui ne sera pas président en 2012, malgré le tapage médiatique et la pollution sonore et visuelle autour des éternels perdants et recyclés du 22 mars.


Momar Mbaye

http://mbayemomar.over-blog.net



1.Posté par PAPE DIALLO le 20/06/2009 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI MOMAR MBAYE.

DIRE UN MOT DE PLUS NE SERA QUE VOUS PARAPHRASER
.

2.Posté par SALIOU DIENG TAMBACOUNDA le 20/06/2009 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Karim méme si tu te rends dans la lune,tu ne seras rien, rien rien dans ce pays je le jure

3.Posté par Souleymane Aw le 26/06/2009 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément on a tout fait pour diaboliser Mr Karim Wade.Pourtant et personne ne le dit ,c'est Mr Moustapha qui lui avait demandé de venir aider son père. et en de fin de compte ,personne ne peut justifier,ni appoerter des preuves sur ce que certains avancent.Laissez Karim en paix,au moins lui il est là au llieu de s'exiler en Europe ou aux USA.Il met ses connaissances au service de son Pays.Faites comme lui ,soyez rentables et utiles au lieu de passer tout votre temps à insulter Karim.Vous n'êtes pas plus sénégalais et patriote que lui.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image