leral.net | S'informer en temps réel

QUESTION D'ACTUALITE VENTE ALCOOL AU DETAIL SUPERETTES STATIONS D'ESSENCE DU PR IBA DER THIAM

Pr. Iba Der THIAM

Agrégé de l’Université
Docteur d’Etat
Ancien Ministre
Député à l’Assemblée Nationale

Villa 5257 Sicap Liberté IV
Tél. /Fax : (221) 824 07 57
DAKAR (Sénégal)

PR.IDT/PAN/QA/VADSSE/070511


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Mai 2011 à 22:19 | | 0 commentaire(s)|

QUESTION D'ACTUALITE VENTE ALCOOL AU DETAIL SUPERETTES STATIONS D'ESSENCE DU PR IBA DER THIAM
Dakar, le 07 Mai 2011

A
Monsieur Mamadou SECK
Président de l’Assemblée Nationale
DAKAR


Objet : Question d’actualité
sur la vente d’alcool, au détail,
dans les superettes des stations d’essence.



Monsieur le Président,

Je viens, par la présente, vous demander de soumettre au Gouvernement, la question d’actualité suivante, relative la vente d’alcool, au détail, dans les superettes des stations d’essence.

De nombreux parents, soucieux de la santé de leurs enfants et animés par la volonté de les soustraire aux tentations de l’alcoolisme, dont les méfaits ne sont plus à démonter, s’émeuvent, à juste titre, du fait de la vente libre d’alcool, sous la forme de dosettes à 100F, que l’on se procure, sans aucun contrôle, dans les superettes jouxtant les stations d’essence du pays.
Cette pratique, dangereuse, à court, moyen et long termes, expose la jeunesse à un alcoolisme rampant, qui pourrait engager une frange sensible de la population, dans des comportements générateurs de vices, de maladies et de comportements déviants. Elle est, en plus, susceptible de provoquer la dégénérescence de la race et la dislocation de la famille et la société.

Voilà pourquoi, j’aimerais savoir, si le Gouvernement a bien mesuré toutes les conséquences de cette pratique, avant d’en donner l’autorisation, si celle-ci existe effectivement.
Dans ce cas, quelles mesures, envisage t-il, pour annuler l’acte autorisant ce commerce dangereux ?
Dans la négative, quelles mesures pratiques, urgentes et concrètes, envisage t-il de prendre, pour arrêter ce fléau mortel pour la santé morale, mentale et physique des populations du Sénégal, notamment de la jeunesse.

En vous en souhaitant bonne réception, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, les assurances de ma très haute considération.










Professeur Iba Der THIAM






Hebergeur d'image