leral.net | S'informer en temps réel

Quai de pêche de Yoff : Les travaux avancent à grand pas

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime s’est rendu, hier, à Yoff pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du quai de pêche qui est en train d’être érigé dans la commune. Oumar Guèye annonce, en effet, que, d’ici quelques mois, le quai, dont la pose de la première pierre a été effectuée en juin 2015, pourra être inauguré puisque les travaux avancent à grand pas.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Janvier 2016 à 09:20 | | 55 commentaire(s)|

« Nous sommes satisfaits de ce que nous avons vu ; et nous sommes optimistes que, d’ici 2 mois, nous puissions revenir ici pour inaugurer le chantier », indique le ministre. M. Gueye de rappeler que les populations de Yoff réclament ce quai de pêche depuis presque 20 ans. D’un coût de 300 millions, ce quai, une fois terminé, sera certifié vers l’exportation. « Tous les produits qui passeront par ici seront propres à la consommation parce que respectant toutes les normes ; il y aura un laboratoire mais aussi tout ce qu’il faudra pour que ce quai de pêche soit l’un des quais les plus modernes au Sénégal », a-t-il soutenu.

Selon le maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, cet investissement est extrêmement important pour les populations de la localité. « En ma qualité de maire mais aussi d’acteur de cette commune depuis plus de 20 ans, je peux dire que c’était la préoccupation fondamentale, sinon l’une des préoccupations qui semblaient être, à la limite, insurmontables », a-t-il dit, avant d'ajouter : « Cela va totalement transformer l’économie locale qui est basée sur l’activité de pêche et ce quai de pêche va moderniser les comportements en matière de pêche et créer un marché structuré autour d’une plateforme. Après la livraison de ce quai de pêche, les choses vont se passer autrement du point de vue de la structuration de l’activité de pêche dans notre localité ».

A l’en croire, il va falloir que les acteurs de la pêche relèvent le défi de la gestion. « Ce qui est important, c’est qu’il faut y aller avec une gouvernance clair. Quand on a un ouvrage de cette nature, on ne peut pas le piloter de manière artisanale ou non professionnelle. En attendant la livraison, tous les acteurs de Yoff vont se retrouver sur une réflexion sur la gouvernance du quai, il va falloir qu’elle soit une gouvernance moderne qui cadre avec les principes de management des ouvrages de cette nature », relève l’édile de la ville.

Pour rappel, le quai est composé d’une cinquantaine de magasins, d’un laboratoire pour les produits halieutiques, de bureaux et d’aires de stockage pour les femmes qui vont s’adonner aux produits de mareyage.

Mariama Kobar Saleh









Hebergeur d'image



Hebergeur d'image