leral.net | S'informer en temps réel

Quand Hulk et Witsel expliquent leur départ pour le Zenit

Le Zenit Saint-Pétersbourg a fait un retour fracassant sur le marché des transferts hier en s'offrant Hulk et Witsel pour un total de 100 M€. Les deux joueurs ont tenté, chacun à leur manière, d'expliquer les raisons de leur transfert.


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Septembre 2012 à 12:34 | | 0 commentaire(s)|

Quand Hulk et Witsel expliquent leur départ pour le Zenit
60 M€ pour Hulk, 40 M€ pour Witsel, le Zenit Saint-Pétersbourg n’a pas fait dans la demi-mesure hier. Pressé par le temps (en raison de la liste des joueurs engagés pour la Ligue des Champions à remettre à l’UEFA), le club russe n’a donc pas lésiné sur les moyens pour s’assurer l’arrivée des deux joueurs. Et peu importe si les amateurs de football critiquent sévèrement le choix de Hulk et Witsel ! Les deux hommes, rivaux au Portugal, vont devenir coéquipier au Zenit. Ils ont chacun expliqué leur choix dans les médias portugais.

Hulk, de son côté, assure que l’idée d’un départ ne venait pas de lui. « Je n’avais aucune envie de partir d’autant qu’il me restait quatre ans de contrat. Vendredi, le marché (au Portugal) était fermé en plus. Il n’y avait aucune proposition intéressante aussi bien pour moi que pour Porto. Mais d’un coup, une proposition est arrivée du Zenit qui était déjà en contact avec Porto et le club a accepté. C’est une bonne chose pour le club et pour moi. Ça a été une négociation bien faite », a-t-il affirmé.

Axel Witsel, lui, s’est exprimé avec peut-être une plus grande franchise. « Le président de Benfica a tout fait pour me garder au club, en m’offrant une prolongation de contrat et plus d’argent, mais j’ai pris ma décision. Tout le monde va dire que j’ai rejoint le Zenit pour l’argent. Je le sais. Bien sûr que cela a été un facteur important. Même avec le nouveau contrat que me proposait Benfica, la différence avec la proposition du Zenit était importante. Mais ce n’est pas la seule raison. Le Zenit a aussi un projet sportif attractif », a-t-il lâché au Diario de Noticias. Après seulement un an passé au Benfica, Witsel n’a pas hésité à sauter le pas, avec l’assurance de garnir copieusement son compte en banque. L’avenir dira si l’attrait sportif est toujours aussi appréciable…

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image