leral.net | S'informer en temps réel

Quand Mamadou Lamine Diallo offrait un permis d’or à sa femme (Par El Malick SECK)


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Août 2016 à 12:25 | | 20 commentaire(s)|

Le député Mamadou Lamine Diallo a cru bon de déclarer sur la Rfm dimanche qu’il faudrait éviter ce qui se passe à Brazzaville où une seule famille gère le pétrole. En écoutant cette déclaration, ceux qui qui connaissent l’histoire de Mamadou Lamine Diallo avec l’or du Sénégal ont bien rigolé. Donc, il est bon de lui rappeler et de révéler à l’opinion ce qu’il a fait avec le métal précieux quand il était conseiller technique du premier ministre et également Président du Conseil général des mines à la fin des années 90. Figurez-vous que Mamadou Lamine Diallo a octroyé un permis de recherche pour or et substances connexes à la Société International Mining Company (IMC) dans la Région de Tambacounda (permis Madina). Cette société, basée au 5 rue Victor Hugo avenue Léopold Sédar Senghor (ex Avenue Roume) à Dakar, appartenait à… son épouse qui en était aussi la gérante (cf. décret n°97-797 du 7 août 1997). Le permis a dû être retiré en 2003 après les opérations minières effectuées sans succès par la société Leo Shield Ltd, par l’intermédiaire de la JV Occidental Gold Senegal SARL.

Aux affaires, en tant que Président du Conseil général des mines, il a tenté de contrôler l'or du pays par sa propre famille, c'est à dire lui-même et son épouse.

Pour être simple ce que Mamadou Lamine Diallo tente de décrier aujourd’hui (en se trompant sur toute la ligne), il a tenté lui-même de le faire il y a vingt ans. User de sa position pour faire main basse sur la fortune des sénégalais. C’est pourquoi il peut d’ailleurs en parler avec aisance car l’expérience lui a sans doute laissé de bons et juteux souvenirs.

Au demeurant il est bon de lui rappeler que la famille présidentielle n’a fait main basse sur rien du tout. Le pétrole et le gaz sénégalais sont entre les bonnes mains de sociétés internationales qui ont signé des contrats en bonne et due forme. Jusqu’ici tous les accords passés sont rendus publics dans leurs aspects généraux. Tout le contraire de Mamadou Lamine Diallo qui avait filé l’or des sénégalais entre les mains de son épouse en usant de sa position de pouvoir.

El Malick SECK (Journaliste-homme politique et conseiller municipal à Thiès)






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image