leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 18 Mai 2017

Quand Viviane Wade croit dur comme fer au destin présidentiel de Karim Wade




3 avril 2000- A l'occasion de l'investiture, portrait du nouveau président du Sénégal en famille, Abdoulaye WADE. Au bord de la piscine, Abdoulaye WADE et sa femme Viviane avec leurs enfants Karim et Syndiély. (Photo by Alvaro Canovas/Paris Match via Getty Images)
3 avril 2000- A l'occasion de l'investiture, portrait du nouveau président du Sénégal en famille, Abdoulaye WADE. Au bord de la piscine, Abdoulaye WADE et sa femme Viviane avec leurs enfants Karim et Syndiély. (Photo by Alvaro Canovas/Paris Match via Getty Images)
Elle est aux côtés de son mari. Elle est toujours persuadée que son fils peut être président du Sénégal un jour.
 
 «Elle est pratiquement la seule dans la famille à croire encore au destin présidentiel de son fils, elle ne cesse de la rappeler à Abou, comme elle appelle son mari ». Très fréquente à Dakar lors de l’arrestation de son fils, elle a été une pièce centrale du dispositif ayant conduit à la libération de Karim.
 
«Elle été très présente aux côtés de ses avocats surtout ceux établis en France ». En liaison permanente avec les conseillers en communication parisiens de son fils, elle a porté le combat, « mieux que quiconque dans la famille ». Lors de ses visites au Sénégal, elle recevait dans les salons du Terrou-Bi, hôtel où elle logeait, les soutiens de Karim pour les encourager.
 
A Versailles, dans la vie de tous les jours, elle assiste toujours son mari dans ses audiences. «Mais elle a toujours une ambition, faire revenir sa famille au pouvoir ». «Elle n’a pas lâché, elle est persuadée que son fils a des atouts, certains de ses proches lui expliquent que c’est pratiquement impossible, mais elle ne veut rien comprendre ».
 
Avec LE SOIR, le quotidien du numérique
Massene Diop