leral.net | S'informer en temps réel

Quand des plaisantins nous balancent des pétards mouillés sur Petro-Tim ou Arcelor Mittal ( Marvel )

Après le fameux ultimatum de Wade qui a accouché d’une souris, et ses propos décousus pour justifier qu’il ne s’agissait pas encore d’un ultimatum mais d’un projet d’ultimatum, nous avons eu droit aux pétards mouillés de Baba Aidara qui s’est mis à manipuler des documents qu’il pensait être des dynamites, tentant de les expliquant avec des mots qu’il ne maitrisait absolument pas. Il ne se rendait même pas compte que le contenu des documents, pour ceux qui savent lire en utilisant leur cervelle, disaient le contrait de ce qu’il pensait avoir découvert.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Décembre 2014 à 19:55 | | 24 commentaire(s)|

Quand des plaisantins nous balancent des pétards mouillés sur Petro-Tim ou Arcelor Mittal ( Marvel )
Il faut arrêter ces débats stériles sur de vrais faux scandales car le principal instigateur, Abdoulaye Wade, sait mieux que quiconque qu’il n’a jeté à la presse et à l’opinion, aux plus écervelés d’entre eux, que des os à ronger qui ne reposent que sur ses mensonges à lui. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, jamais lui Wade n’a osé confirmer et signer ses accusations lorsque l’huissier est venu lui présenter la sommation à lui servie par Aliou Sall. La seule réponse écrite à laquelle l’huissier a eu droit a été « qu’il «(Wade) répondra en temps opportun ». Il sait que si il signe ses inepties, c’est le gnouf



Nous avons été contraints d’écouter ce Baba Aidara, tellement les titres étaient gros et figuraient sur tous les sites parcourus. Les mots « révélations explosives » donnaient l’impression qu’on allait apprendre que la terre était en réalité carrée. Je me disais même que mon Laptop allait probablement péter dès que je clique sur le site de l’article, tellement l’information allait être trop grosse. Mais à l’arrivée, quelle grande déception. J’ai cru entendre un élève de CE1 qui essayait de faire les exercices d’un élève de Terminale. Le bonhomme a commencé par une très longue introduction pleine de suspense, un ton grave digne des films de Péplum, et il s’est mis à agiter des documents et des mots dont il ne saisissait absolument rien du tout, des mots tels que : transfert, préemption, SAU, etc… Revenons sur quelques-uns de ces termes pour constater à quel point ce rigolo est doublé d’un ignorant





1° Transfert !



Baba Aidara parle de « transfert » comme d’une chose incroyable en affaires, or il s’agit d’opérations encore plus courantes que le nombre de fois où il lâche un pet dans la journée. Lorsque des droits et obligations liés à un contrat ne peuvent faire l’objet d’une session, ou d’un transfert, ou d’une sous-traitance, ou autre du genre, le contrat le stipule clairement. Lorsque le contrat ne le stipule pas, ce n’est certainement pas « l’acheteur » qui insistera pour que soit introduite une telle clause qui limite un tel droit dont il peut bénéficier

Je demande donc à ce rigolo de Baba Aidara nous sortir un article du contrat Etat du Sénégal / Petro-Tim Limited, ou du décret qui interdit explicitement toute possibilité de transfert ou de session ou autre. Au contraire on note même que le contrat prévoit des possibilités d’association » - de sous traitance, et d’autres ouvertures encore





2° Qui a jeté son dévolu sur Petro-Tim Limited ? Wade ou Macky ?



Ce plaisantin nous sort un document qu’il espérait « explosif », mais qui en réalité a pour seul mérite de confirmer clairement la date à laquelle le contrat « Etat du Sénégal / Petro-Tim Limited » a été signé, soit le 17 Janvier 2012.



“”””WHEREAS on the date of 17 January 2012, PETRO TIM Ltd, the Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) and the Republic of Senegal (“the State”) entered into two Exploration and Production Sharing contracts related to the Cayar Deep Offshore and Saint-Louis Deep Offshore permits (“the Contracts”),”””



Donc si Petro-Tim Limited était un escroc, ou un complice de je ne sais qui, ou un prête-nom de Macky ou Aliou Sall, ou une société fictive, ou un vendeur de poisson, il faut demander aux Wade père et fils pourquoi ils ont jeté leur dévolu sur une telle société





3° Préemption !! Haa c’est peut être maintenant que ça va pêter !!!



Notre ignorant nous parle de préemption, en se limitant probablement à une définition du Larousse, un mot qu’il vient lui d’apprendre certainement, mais qui en réalité est très courant en affaires



Oui certains contrats prévoient des clauses de préemption qui sont généralement introduites par le fournisseur ou celui qui est propriétaire des droits ou ressources à allouer, cela afin de lui permettre de reprendre le bien, le service, le droit ou la ressource objet du contrat, ceci à la survenance d’un évènement spécifié, afin de l’allouer à une autre partie.

Notre expert à la petite semaine considère comme un crime contre l’humanité le fait que l’Etat ou Petrosen n’applique pas son droit de préemption au moment où Petro-Tim Limited décidait de céder à Timis Corporation le contrat, les droits et obligations. Pensez-vous que si l’Etat ou Petrosen avait depuis le départ, sous les Wade père et fils, ou depuis ces 10 ou 20 ou 30 dernières années, les moyens (techniques et financiers) de réaliser lui-même l’exploration et la production d’hydrocarbures, pensez-vous que l’Etat aurait alors signé depuis toutes ces années (sous Wade, Diouf ou Senghor) des permis d’exploration à des sociétés étrangères ?



Quel intérêt pour l’Etat ou Petrosen de reprendre (clause de Préemption, …… le fameux mot qui devait tout faire péter) ses droits d’exploration, et de les foutre au tiroir en attendant les 50 ou 100 prochaines années, le temps d’être techniquement et financière capable de réaliser ces opérations seul ?



Alors baba Aidara nous dit « lorsque l’Etat a eu la possibilité de reprendre son bien, il a dit qu’il n’en veut pas, ce qui est un scandale ». Quel est ce bien auquel on fait référence ? C’est le droit d’exploration, de production et de partage que l’Etat cherche à octroyer à ceux qui ont ou qui peuvent lui trouver les ressources techniques et financières aux fins d’exploration, de production et de partage d’hydrocarbures ? Il faut quand même être stupide pour ne pas savoir cela lorsque l’on a pris la peine de lire les documents que l’on croyait explosifs





4° Les taxes !! Ha finalement c’est ici que ça va peut-être péter



Ce rigolo de Baba Aidara nous sort des inepties au sujet de taxes auxquels l’Etat aurait soi-disant renoncées. Mais il se garde d’aller plus loin que le mot taxe. De quelle taxe parles-tu cher Baba Aidara ? Il faut spécifier lesquelles taxes, au lieu de se limiter à un mot fourre-tout.

Ou tout au moins, dis-nous quelles taxes l’Etat avait-il perçu lorsqu’il avait signé en 2012 un contrat avec Petro-Tim Limited ou les autres sous Wade – Diouf ou Senghor ?





5° Qui est le propriétaire de Petro-Tim Sénégal ?



D’après notre guignol, Aliou Sall étant le gérant, il ne peut qu’être le propriétaire. Je suis à peu près certain que plus de 80 % des gérants de sociétés, au Sénégal ou dans le monde, ne possèdent pas un seul gramme d’action dans la société dont ils assurent la gestion, encore moins d’en être les propriétaires. C’est comme qui dirait « locataire = propriétaire ». C’est tellement simpliste comme pensée



Ce plaisantin doit également apprendre ce qu’est une SAU (Société Anonyme Unipersonnelle). Parce qu’il y perçoit les mots « unique » « personne », notre ami en conclue que cela veut dire bêtement « appartient à un seul être humain ». Avant qu’il ne s’enfonce dans le ridicule, un de ses amis aurait pu lui expliquer qu’une SAU est détenue par un seul associé, et cet associé peut être une autre entité, et pas forcément une personne physique avec une tête et 4 membres, portant des babouches



Les statuts publiés par Aliou Sall indiquent clairement que Petro-Tim Sénégal est détenue à 100 % par Petro-Tim Limited. Si Aliou Sall n’a pas un gramme dans Petro-Tim Limited, comment peut-il être propriétaire de petro-Tim Sénégal, ou même y détenir ne fusse que 0,00001 % ? Une question à poser à un élève de CM1.



Si avec tous ces pétards qui s’avèrent on ne peut plus mouillés, ce rigolo ou d’autres veulent maintenant savoir pourquoi Aliou Sall a cherché et a trouvé du travail dans une structure privée à qui Wade père et fils ont signé un contrat d’exploration, il faut aller demander aux Wade pourquoi ils ont jeté leur dévolu sur quelqu’un, omettant de lui dire de ne surtout pas choisir un certain Aliou Sall comme employé.



Je peux continuer ainsi sur chaque point des fameuses révélations explosives de Baba Aidara et compagnies. Si c’est cela un journaliste d’investigations, alors une caissière du Wal-Mart ferait mille fois mieux



Il faut arrêter de se faire plus royaliste que le roi. Wade Wakh Wakhète a plié sa queue et s’est enfui, sous le prétexte qu’il est allé porter plainte en France, alors qu’au Sénégal il a été incapable de simplement confirmer ses propos lorsqu’un huissier s’est présenté à lui. Maintenant ce sont des guignols qui s’amusent avec les os à ronger balancés en l’air par le vieillard en détresse.



C’est le même procédé qu’il (Wade) a utilisé au sujet de l’affaire Kumba Resources - Arcelor Mittal. Il balance des inepties, ne nous montre aucune des preuves qu’il dit détenir, et dit qu’il s’en va déposer des plaintes fictives et que l’on attend depuis des mois. En réalité c’est le grand voleur qui crie au voleur car il faudrait demander à Wade de nous montrer le document par lequel Mittal se serait engagé à prendre en charge les futures indemnités de rupture abusive du contrat de Kumba Resources car on ne scelle pas un tel accord de plusieurs dizaines ou centaines de milliards sur de simples phrases. Par ses gros mensonges, Wade a réussi à faire oublier aux plus naïfs du genre Baba Aïdara et compagnie, le scandale des 45 Milliards de condamnation subie par le Sénégal, simplement parce qu’il espérait capter les 3 % de commissions de Mittal à l’époque. Demandez à Mouhamadou Mbodj du Forum Civil, il vous le confirmera.



Pour masquer la gravité de ce véritable pétard totalement sec lui, cette dynamite des 45 milliards, Wade a créé un film autour de Mittal, balançant un montant de 2500 milliards de pénalités qu’il aurait peut-être pu obtenir on ne sait quand durant les 20 prochaines années, puis il crée un mensonge sur de supposés 125 milliards qui auraient été payés et non 75, et ensuite il nous parle de 5 milliards qui auraient disparu entre Paris et Dakar. Mais jamais aucun document sorti par Wade Wakh Wakhète pour étayer ses mensonges, bien au contraire, tous les documents qui existent réellement et qui apparaissent (lorsqu’on les lit avec honnêteté et discernement) ne font que confirmer un à un que nous avons affaire à un mythomane. Il faudrait quand même que quelqu’un se résigne à nous dire où sont les nombreuses plaintes agitées par Wade et ses guignols, ou alors qu’est-ce qu’ils attendent pour les déposer ?



Entre les délires d’un vieillard en détresse parce que son fils pourrit en taule, et les explications documentées d’un Etat qui peine à réparer les catastrophes à lui laissées par un régime voyoucrate, que ceux qui veulent suivre le vieillard et ses larbins le fassent, ils n’inspireront que pitié et n’attireront que le ridicule. Demandez à Wade à midi « quelle heure est-il ? ». Rien que par habitude du mensonge il vous répondra « il est 21h30 ». A bon entendeur …….



MARVEL

marvel@hotmail.fr







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image