leral.net | S'informer en temps réel

Quatrième Edition des vacances citoyennes : Le ministre de la jeunesse met les grandes lignes en exergue

En prélude à la 4eme édition des Vacances citoyennes le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne a fait face à la presse pour revenir sur le déroulement du programme de cette année et sur les activités prévues.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Juillet 2016 à 00:30 | | 1 commentaire(s)|

« Le programme 2016 s’offre comme un cadre de partage, de dialogue, de communication et de valorisation des actions des jeunes dont la portée citoyenne et républicaine est à magnifier et à offrir comme exemple pour créer un effet de masse » ; a expliqué Mame Mbaye Niang. A l’en croire, l’objectif général de cette présente édition dont le thème est « Engagement républicain des jeunes pour l’émergence » est de « communier avec les jeunes tout en magnifiant les activités individuelles et collectives de haute portée citoyenne pour la communauté et la société » a-t-il ajouté avant de préciser que les vacances citoyennes seront une occasion pour ces jeunes de procéder à des initiatives d’intérêt communautaire général consistant en des camps d’utilité publique sur des réhabilitations d’édifices publics, des visites de "daaras", des consultations médicales gratuites, des panels sur le civisme et la citoyenneté… selon M. Niang, il est prévu durant tout le temps que vont durer ces vacances citoyennes (du 1er août au 3 septembre 2016) neuf concerts avec Youssou Ndour et d’autres artistes et une remise de financements pour un montant global de trois milliards de nos francs.
Cette rencontre était aussi l’occasion pour le ministre de la Jeunesse de faire une rectification par rapport au budget qui a été alloué à ces vacances citoyennes. A l’en croire, « le budget, ce n’est pas trois milliards, c’est l’Anpej qui a été renforcée de trois milliards dédiés exclusivement aux projets des jeunes », a-t-il tenu à signaler. « Nous ne pouvons pas dépenser un franc de cet argent pour ces vacances citoyennes », a-t-il conclu.
Mariama Kobar Saleh







Hebergeur d'image