leral.net | S'informer en temps réel

Quatrième jour du procès de Tahibou Ndiaye : Le directeur du Ccs et celui d’Emg disculpent l’ancien patron du Cadastre

Le quatrième jour du procès de Tahibou Ndiaye a vu les témoignages du directeur du Comptoir commercial sénégalais et de celui du patron d’Emg automobiles. Ils ont tous les deux disculpé l’ancien directeur du Cadastre


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Juin 2015 à 10:59 | | 2 commentaire(s)|

Quatrième jour du procès de Tahibou Ndiaye : Le directeur du Ccs et celui d’Emg disculpent l’ancien patron du Cadastre
Le défilé se poursuit devant la barre de la Cour de l’enrichissement illicite (Crei). Au quatrième jour du procès, c'est le directeur du Comptoir commercial du Sénégal (Ccs), Sadry Derwiche, et le patron d’Emg automobile, Mbaye Guèye, qui ont comparu devant la barre. « J’ai offert du matériel d’une valeur globale de 80 millions à Tahibou », a reconnu M. Derwiche dans le journal Walfadjiri. Il a aussi parlé de ses relations d’affaires avec l’ancien Dg du Cadastre. C’est dans cette logique qu’il a déclaré qu’il lui arrivait de saisir le secrétariat du Cadastre pour des dossiers concernant sa société. Il est aussi revenu sur les dons de sa société au profit de Tahibou Ndiaye. « Je lui faisais de très bonnes remises, c’est-à-dire la remise maximale de 25% ; je reconnais lui avoir offert à plusieurs reprises du matériel sans qu’il me le demande. Je lui offrais gracieusement le matériel sans qu’il me le demande. Je lui ai même offert du matériel d’une valeur globale de 80 millions de francs. Ce matériel lui a été livré partiellement », a-t-il précisé. Selon lui, ce matériel est composé de baignoires, chaises anglaises, plomberie, carrelage, etc. Le matériel était destiné à la construction de sa villa R+5 située à la cité Keur Gorgui. Confronté au témoin, Tahibou Ndiaye confirmera ses propos.

De son côté, le patron d’Emg automobile est revenu sur ses relations avec l’ancien fonctionnaire de l’Etat : « J’ai connu Tahibou parce que la direction de l’urbanisme avait interdit de construire sur la zone de captage qui était inondable à l’époque. C’est dans ce cadre que je l’ai saisi pour qu’il me rende service. Ainsi, je lui ai remis tous les documents ». Mbaye Guèye de renseigner : « Ultérieurement, il est revenu me dire qu’il y avait une mainlevée sur ce terrain. Depuis lors, nos liens se sont renforcés. Cependant, je suis sûr que Tahibou n’acceptera jamais que je lui fasse un cadeau. Je n’ai jamais rien fait pour lui. Pour son épouse, elle a équipé ma maison et mon bureau. En retour, Ndèye Aby Ndiongue m’a dit qu’elle voulait une de mes voitures. C’est par la suite que je lui ai donné ladite voiture ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image