leral.net | S'informer en temps réel

Que Nata Samb nous dise ! Par Françoise Hélène Gaye

Quand on se penche sur la vie publique sénégalaise, on constate les mêmes dérives, les mêmes abus, les mêmes comportements anti républicains, anti démocratiques, inexplicable du point de vue de l’éthique , ni du droit, et qui pourtant persistent, se perpétuent, inlassablement. "En psychologie, le terme d'hystérie collective (le terme de psychose collective est aussi utilisé dans la littérature), s'applique à des phénomènes où les mêmes symptômes, hystériques ou ayant les mêmes caractères soudains et incontrôlables que l'hystérie, sont ressentis par tout un groupe de personnes : situations dans lesquelles tout un groupe présente les mêmes symptômes somatiques, sans cause organique. Le terme de « réaction de stress collective » est aujourd'hui préféré pour parler de phénomènes de ce genre".


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Mars 2014 à 10:11 | | 3 commentaire(s)|

Que Nata Samb nous dise ! Par Françoise Hélène Gaye
Dans notre pays, ceci se manifeste particulièrement pour la classe politiques, ou les clans qui se succèdent au pouvoir. La possession, l'enrichissement personnel est l'unique objectif de leur activisme.
Il est urgent que les experts, et autorités se penchent sur la question, cette fébrilité collective a posséder par tous les moyens, a tout prix, est fortement dommageable a notre société et mérite que les psychologues cliniciens et tous les experts s’attellent a l'exorcisme de la société sénégalaise.

Ce que Foucault disait a propos de l'expertise médico-légale pourrait être étendue a la société sénégalaise actuellement pour justifier le besoin ou l’impérieuse nécessité d'un ndeup collectif dans le sens du psychologue Pr Mbaye. "Ce n'est pas a des délinquants que s'adresse l'expertise mèdico- légale, ce n'est pas a des malades opposés a des non malades, c'est a quelque chose qui est la catégorie des "anormaux " ou si vous voulez c'est de ce champ non pas d'opposition, mais de dégradation du normal a l'anormal, que se déploie l'expertise mèdico-légale."

Le phénomène décrit plus haut peut expliquer probablement cette quête effrénée de l 'avoir et de la reconnaissance indue, et non méritée, sur le dos du contribuable sénégalais, qui fait qu'a peine élu nos compatriotes se lancent dans des actions plus ubuesques, rocambolesques, comme celles de la compatriote Nata Samb, a peine nommée a la direction Fonds d'Appui à l'Investissement des Sénégalais de l'Extérieur, se permet de distribuer l'argent du contribuable sénégalaise sans examen de dossiers, sans critères objectif, a ses amies, collaborateurs, avec une légèreté déconcertante. Il s'agit ni plus ni moins de détournement de fonds au nez et a la barbe de tous les sénégalais établis a New York, qui ont assistés médusés a un spectacle digne de Ali Baba et ses quarante voleurs.

Nous assistons tous médusés a une folie collective, prendre ainsi les deniers du contribuable et venir le distribuer a des compatriotes au nom de l'Etat est juste énorme. Comment peut on justifier que l'on donne des millions de nos pauvres francs a un compatriote vivant a l’étranger, quand des millions de nos compatriotes vivant dans ce pays, payent leurs taxes quotidiennement a l'Etat ne bénéficie même pas d'une aide quelconque de l'Etat aussi minimale soit elle ?

(FAISE)L'objectif général du Fonds d'Appui à l'Investissement des Sénégalais de l'Extérieur (FAISE) créé par décret n°2008-635 du 11 juin 2008 consiste à capter cette importante manne financière et à inciter les Sénégalais de l'extérieur à investir dans des créneaux porteurs.

L'objectif spécifique du FAISE est de financer la création et/ou la consolidation d'entreprise dans une activité qui s'inscrit dans le cadre du DSRP et de la Stratégie de Croissance Accélérée (SCA).

La Stratégie de Croissance Accélérée est née avec l’appui de plusieurs partenaires au développement comme l’AFD (Agence Française de Développement), la Banque Mondiale, l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel), le Centre de Développement des Entreprises (CDE).

Penchons nous maintenant sur les aspects qui prouvent que cette Compatriote Nata Samb doit etre traduite illico presto devant la CREI, ou devant le juge. Le FAISE est organisé de la maniere suivante:

1/ LE COMITE DE SELECTION
Le Comité de sélection est créé par arrêté n°10109 du 28/10/2009 /MSE/DAIP/D. Il est chargé de proposer au financement les projets déjà étudiés et présélectionnés par la Direction de l'Appui à l'Investissement et aux Projets (DAIP). Il est composé de membres représentant toutes les structures impliquées et est présidé par le Ministre des Sénégalais de l'Extérieur ou son représentant.

I. DISPOSITIF TECHNIQUE ET FINANCIER

Les bénéficiaires du financement du FAISE sont :
les Sénégalais de l'Extérieur disposant d'un apport personnel (20% du montant sollicité) et pouvant apporter la preuve de leur séjour à l'étranger ;
les associations des sénégalais de l'extérieur (...)

I. 1/CONDITIONS DE FINANCEMENT
Une requête de financement adressée à Monsieur le Ministre des Sénégalais de l'Extérieur;
L'étude de faisabilité de projets en 4 exemplaires;
Les justificatifs du séjour à l'étranger (permis de séjour, carte de séjour, carte consulaire).
Financement direct : 0 à 15 millions
Apport personnel : 20 %
Taux d'intérêt : 6%
Différé de payement : 6 mois
La durée maximale du prêt est de 5 ans

II. ASSISTANCE TECHNIQUE
En application du principe « former d'abord, financer ensuite », le programme de renforcement de capacité vise à garantir l'assistance technique aux bénéficiaires de financement du FAISE.

Toutes ces informations puisées sur le site du Ministère des sénégalaise de l’extérieur démontrent de manière affligeante que la dame Nata Samb a tout faux et viole les regles minimales de gestion des ressources publiques.

Que Nata Samb nous dise qui parmi ses récipiendaires, le FAISE a t'il formé et quand cette formation a t'elle eu lieu ?
Que Nata Samb nous dise qui parmi ses récipiendaire a fourni l'apport personnel de 6% prévu par la loi ou et quand et dans quelle institution financière ont ils deposé leur apport personnel ?
Que Nata Samb nous dise quelles ont été les critères d’éligibilité ?

Selon les textes régissant votre structure, toutes les parties prenantes devraient siéger au comité de sélection, Un représentant de la Présidence de la République ;
Un représentant de la Primature, un représentant du Sénat, un représentant de l'Assemblée nationale, un représentant du Conseil économique et social, un représentant du ministère des Affaires étrangères, un représentant du ministère de l'Economie et des Finances, Un représentant du ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales, un représentant du ministère de l'Agriculture, un représentant du ministère de l'Elevage, un représentant de l'APIX, un représentant du Conseil supérieur des Sénégalais de l'Extérieur, un représentant du Patronat, un représentant de la Société civile.

Où est passé ce beau monde dans votre épopée new yorkaise ? Vous avez une belle manière de vous distinguer. Vous êtes entrée dans les annales de notre République de bien triste manière.
Mme Samb, n'a apparemment pas pris la peine de s’imprégner de la vocation du FAISE, et de ses missions.
Mais en réalité est elle à blâmer ?

L'objectif du FAISE était de rapatrier des fonds et non de légaliser l’évasion de nos sous et leur réinjection dans d'autres pays. Comment-faites vous pour faire rentrer autant d'argent aux USA ? C'est un trafic de devises pure et simple au détriment de notre pays. Vous croyez que vos dérives passent inaperçues aux autorités américaines ? Vous comprenez pourquoi Obama, n'a pas daigné parlé "business" avec nous . Vous couvrez notre peuple de ridicule du matin au soir. Comment un Etat qui se respecte peut autoriser pareilles derves ? Vous avez violé les textes régissant l'activité de cette structure en toute conscience ! L'argent du FAISE doit rester au Sénégal et etre attribuer aux compatriotes désirant investir au Sénégal qui respectent les conditions d’éligibilité prévues !

Maintenant j'interpelle ceux qui vous ont mandaté a violer nos lois de la sorte et qui du nous ressortent la rengaine de la "gouvernance sobre et vertueuse" qu'attendent ils pour vous démettre dare dare et vous envoyer devant les juges ?
Mais n'y a t'il pas lieu de se poser la question suivante :N'est ce pas le Président e la République qui lui a donné des instructions pour qu'elle soit aussi a l'aise dans sa forfaiture ?

Francoise Helene GAYE
Californie USA
fhgaye.tissa@gmail.com






Hebergeur d'image