leral.net | S'informer en temps réel

Que cachent ces mouvements de soutien à Karim Wade ?

Ass-kaw, Mouvement libérer Karim, Malik, Karim Président... Des slogans, il n’en manque pas, les mouvements de soutien à Karim Wade pullulent comme des tabliers. Ils exposent ensemble le même produit et embouchent la même trompète : Libérer Karim. Tous les moyens sont bons pour médiatiser son mouvement. Parfois des déclarations déraisonnables indignes d’un pays de droit sont véhiculées avec véhémence. Or avant de porter l’estocade il faut se demander pourquoi ?


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Août 2014 à 11:39 | | 15 commentaire(s)|

Que cachent ces mouvements de soutien à Karim Wade ?
Depuis son arrestation, soutenir Karim Wade est devenu un moyen d’avoir quelques colonnes dans les journaux ou un élément de deux minutes dans le journal télévisé. Bizarrement ce sont des jeunes qui, quand Karim était « tout puissant » on n’apercevait même pas leur silhouette. Aujourd’hui, ils sont nombreux à vitupérer notre justice pour plaire à Wade fils. La problématique doit être appréhendée avec plus de sérieux. Karim est justiciable comme tous les Sénégalais son incarcération ne doit pas être vu comme une rade marée pour certains. Au moment où vous vous bousculez dans les plateaux de télévisions pour un détenu politique qui ne manque de rien dans sa cellule, saviez-vous que y’a des innocents qui sont embastillés et qui vivent des conditions carcérales inhumaines ? Pourquoi tout ce tintamarre ? Parce que son père fut Président de la République ? Parce qu’il était un super ministre ?

Il faut qu’on arrête le masla. Il bénéficie d’une présomption d’innocence, dire qu’il a volé ou le contraire est le rôle de la défense et la CREI. A cet effet, un citoyen qui respecte la justice de son pays doit faire l’économie de sa salive et sa plume, attendre la fin du procès : les Sénégalais ne sont pas dupes. Si on le condamne sans aucune preuve palpable vous ne serez pas seuls dans votre combat. Vous aurez le soutien de tous les Sénégalais défenseurs des droits de l’homme et qui luttent pour l’équité et le droit. D’aucuns se cramponnent sur leur posture « d’avocats sans robe » en croyant que Karim sera Président, et ils auront la part du lion au moment venu. La magistrature suprême relève du décret divin.

Ce que doit faire actuellement le jeune président ou coordonnateur du mouvement de soutien c’est d’approfondir ses études, aller à la quête du savoir pour que le jour où votre rêve se réalise vous serez parmi les intellectuels décideurs qui contribuent à la bonne marche du pays. On ne peut pas interdire à d’honnêtes citoyens de soutenir leur leader mais il faut refuser de croire que le meilleur c’est l’autre. Chacun d’entre vous peut devenir Président de la République, il suffit tout simplement d’y croire et de faire des efforts allant de ce sens. Dès lors, il faut avoir la confiance en soi et arrêter de se parer des ailes paon. Il faut se faire un chemin et réussir sa vie sans attendre la perche de Massamba ou de Mademba. Au demeurant, cette myriade de mouvements devrait se ranger derrière le PDS au lieu de s’arroger la robe d’un avocat de la défense et faire feu de tout bois. Quand on lutte exclusivement pour une personne on risque de s’oublier et quand celle-ci succombe, on tombe à côté.

Moustapha Mbaye
tafart@hotmail.fr






Hebergeur d'image