leral.net | S'informer en temps réel

Que s’est-il (encore) passé chez El Pistolero ?

Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur l’affaire de Touba, après l’expédition punitive des talibés de Serigne Abdou Fatah Mbacké contre le député et vice-président de l’Assemblée nationale qui a vu ses trois maisons et sa voiture 4x4 incendiées, El Pistolero s’est encore installé au cœur de l’actualité hier. En fin de matinée, des infos ont circulé faisant état de coups de feu entendus chez lui.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Juin 2014 à 12:20 | | 9 commentaire(s)|

Que s’est-il (encore) passé chez El Pistolero ?
Même certains du voisinage confirment les détonations. Un peu plus d’une heure après le moment où est censé s’être produit l’incident, nos capteurs se sont déplacés au niveau du domicile du député pour y voir un peu plus clair. Et, deux versions diamétralement opposées se télescopaient. Si des voisins disent avoir entendu des détonations venant de chez le député, les éléments de la police qui veillent à l’entrée de la ruelle qui mène vers son domicile, tout près de l’Ecole normale supérieure, balaient en touche. "Des coups de feu ? Non ! Il n’y a rien ici. C’est tout simplement les élèves de l’école de police qui font leur entraînement en technique de tir. Peut-être que c’est ce que les gens ont entendu. Nous ne sommes même pas là pour assurer la sécurité de (El Pistolero Lô), mais c’est surtout pour éviter un quelconque rassemblement", lance un flic à nos capteurs. Sauf que dans le voisinage, des langues se délient et on parle même d’une personne blessée au bras et admise dans une structure hospitalière privée de Dakar. Quelle est la version la plus plausible ? En tout cas, la rumeur a tellement enflé sans possibilités de pouvoir être réellement vérifiée. Ni Moustapha Cissé Lô encore moins ses proches n’étaient joignables toute la journée d’hier alors que les faits sont censés s’être passés vers 11 heures du matin. Nous avons juste pu entrer en contact avec une de ses filles, mais elle pleurait à chaudes larmes au bout du fil à tel point qu’elle n’a pu articuler aucun mot.

Le Populaire






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image