Quelques conseils au Président Macky Sall

Rédigé le Dimanche 22 Avril 2012 à 00:27 | Lu 1891 fois | 6 commentaire(s)

Nous avons confié notre destin à un homme que nous devons accompagner, épauler et conseiller au besoin. Sa réussite fera notre bonheur et son échec, un drame pour nous tous. Pour qu’il réussisse donc, il lui faudra de la clémence mais surtout de la rigueur. Scientifique de formation, Macky Sall a sans doute de la rigueur à revendre. Mais face à l’impatience de nos compatriotes, à leur passiveté naturelle et à leur conviction que tout s’acquiert par la ruse et non par le travail, il devra montrer la voie à suivre. Celle-ci doit commencer par un combat de principe et sans parti pris contre la corruption et l’enrichissement illicite au plus haut sommet de l’Etat.



Quelques conseils au Président Macky Sall
Il doit, au-delà des mots, montrer par les actes que les biens de la République appartiennent à tous et donc à personne et à fortiori à un parti politique même celui au pouvoir. Il a commencé à le faire. Il doit alors savoir que les mêmes sénégalais qui demandent le changement se dresseront contre lui puisqu’ils n’aiment pas la rigueur et adorent la facilité. L’exemple de Mamadou Dia est là pour nous édifier sur cet état d’esprit des sénégalais en particulier et des africains en générale. Sankara, Lumumba, et tant d’autres ont été sacrifiés par leurs frères pour le pouvoir et par l’intermédiaire de l’Occident, l’ancien colon. Il doit par conséquent, être ferme et ne pas se lier d’amitié avec les Français et autres américains qui n’ont que leurs intérêts à sauvegarder. Il est bien placer, compte tenu de sa trajectoire, pour savoir que la liberté, l’indépendance réside d’abord dans cette volonté que nous avons à nous tracer nous même notre voie. Descartes nous apprenait que la raison est la chose la mieux partager au monde, nous n’avons rien en moins que les autres et ces derniers n’ont rien de plus que nous. Il nous suffit juste de croire en nous.

Il faudrait aussi qu’il refuse d’être ligoter par ses propres frères de parti. Il doit leur impulser le rythme et non subir leur pression. Le pouvoir rend fou et sous nos tropiques, le pouvoir dénature l’individu et rend arrogant ceux qui le détiennent. Il recevra dans ses rangs des conseils qui ne sont pas en harmonie avec les principes républicains, mais il devra résister et ne jamais les suivre dans leur probable volonté de tout faire pour rester aussi longtemps que possible au pouvoir. Il doit se mettre en tête que sa survie politique dépend de la résolution de problèmes vécus par les sénégalais. Il commence bien. Il doit continuer.

Cependant, il est entrain de céder face à la pression des soutiens des premières heures. Le nombre de Ministres conseillers accroit de jour en jour. Ses amis lui demandent certainement de les remercier de leur soutien, mais il doit leur faire savoir que dans une République digne seul le peuple doit être remercié.

Les dernières baisses des prix de denrées de premières nécessités intervenues le Vendredi 20 Avril 2012 sonnent comme une volonté de rendre souple le vécu de ses compatriotes qui ont longtemps survécus et non pu savourer les délices de la vie. Mais, il peut faire encore plus. Il doit faire plus. Avec de la volonté et une détermination sans faille, il pourra changer beaucoup de choses et entrer à jamais dans l’histoire politique du Sénégal.

Haby Sirah DIA
habysirahdia@yahoo.fr
http://habydia.blogspot.com/




1.Posté par bisou le 22/04/2012 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous ira inchallakh yalla dinala diapalé

2.Posté par elage le 22/04/2012 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que vous venez de dire c'est l’idéal mais n’empêche nous devons le soutenir

3.Posté par Grand Ngaido le 22/04/2012 14:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky ne sera jamais un bon president. Il est trop moux. Tous les petits actes qu'il vient de poser, un simple decret le 4 avrilreal suffisait. Quemander pour subventionner nous fera faillite. Aucune imagination. On a besoin d'un economiste pragmatiq

4.Posté par Haby DIA le 22/04/2012 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne milite pas pour un nationalisme exacerbé mais il est impératif que de nous départir de cette fausse certitude que nous avons de l'occident. Nous pouvons y aller seul et nous faire nous même notre histoire.

Haby Sirah DIA
habysirahdia@yahoo.fr

5.Posté par azo le 22/04/2012 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui m'a le plus intéressé dans votre belle analyse c'est la fénéantise et le népotisme de nos compatriotes que vous avez ressorties. Le défunt régime a inculqué un trés mauvais penchant aux sénégalais; d'aucuns pensent qu'ils peuvent réussir rien que par la triche et le larbinisme. l'exemple des enseignants est là expressif en ce sens. Ils ont sacrifié les enfants des dignes sénégalais dont les impots servent à payer les fonctionnaires, à l'autel de leurs intérêts corporatistes.La rigueur dont vous faites allusion doit commencer par l'arrêt les salaires de ces gens qui sont régulièrement payés alors qu'ils brandissent le chantage de rendre blanche l'année scolaire.

6.Posté par Haby DIA le 22/04/2012 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Azo,

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Il ne doit plus avoir place au népotisme. Chaque sénégalais doit croire en lui et se battre pour l'amélioration de leur condition de vie. Chaque sénégalais doit avoir en tête que leur intérêt rencontre d'autres intérêts parfois divergents. Des sacrifices doivent être faites. Les enseignants doivent savoir que l'histoire retiendra qu'ils ont sacrifié des générations. Par conviction ils ont choisi cette noble mission, celle d'enseigner. Par conviction républicaine ils doivent savoir raison garder. Je suis une fille d'un père enseignant. De sa tombe il doit se retourner plusieurs fois au vu de cette catastrophique situation.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL

    
 

    

    

    


Hebergeur d'image