leral.net | S'informer en temps réel

Quelques précisions sur les accusations graves et fallacieuses de Madiambal Diagne

Dans le Journal Le Quotidien du lundi 27 janvier 2014 à la page 3 (Les lundi de Madiambal), ce dernier dans sa chronique écrit: « … Le Président Macky Sall a une bonne raison de disqualifier le Ministre Dièye et le Directeur Général de L’ARTP. Ces deux personnalités, ainsi que des membres de la structure qui assuraient le pilotage de la transition numérique … avaient commis l’imprudence ou la maladresse de se rendre suspects. En effet, ils avaient accepté de se rendre en Chine à l’invitation, tous frais payés, d’un opérateur qui se positionnait déjà pour remporter le marché…». Il me parait important de faire des précisons et apporter des éléments de réponses à ces accusations calomnieuses.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Janvier 2014 à 09:36 | | 4 commentaire(s)|

Quelques précisions sur les accusations graves et fallacieuses de Madiambal Diagne
Depuis que Cheikh Bamba Dièye est ministre de la Communication des Télécommunications et de l’Economie numérique, il n’a jamais effectué de voyage en Chine. Son dernier voyage dans ce pays remonte a l’époque où il était Ministre de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités Locales dans le cadre de la préparation du "Sommet Africités, accompagné du Maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, et du Président de l’Association des Maires du Sénégal, Abdoulaye Baldé.

L’intégrité et l’honnêteté de Cheikh Bamba Dièye ne sont plus à démontrer. De surcroît, il est étonnant que Madiambal, qui entretient d’étroites relations, en tant que Président du CDEPS, avec son Ministre de tutelle, ne vérifie pas l’information auprès de ce dernier avant de publier de tels ragots. Il n’y a pas de doute que cette chronique est servie à dessein pour ternir, nuire ou justifier l’injustifiable.

Plus loin, il affirme que « depuis ce fameux voyage à Beijing, dont les participants sont poursuivis par une forte clameur qui voudrait qu’ils n’étaient pas rentrés les mains vides… ». De ce fait, il insinue que le ministre ne serait pas rentré les mains vides d’un voyage qu’il n’a pourtant jamais effectué. Le conditionnel qu’utilise Madiambal est la preuve, s’il en était besoin, d’une mauvaise foi manifeste.

Je note également que M. Madiambal Diagne considère que le Président Macky Sall a de bonnes raisons de disqualifier le Ministre de la Communication Cheikh Bamba Dièye au profit d’un comité chargé d’assurer le pilotage de la transition numérique. Pour information, M. Madiambal devrait savoir que le ministère en question assure la vice-présidence du CONTAN comme en son temps le CNRA assurait la vice-présidence du Comité national pour le Passage de l’Audiovisuel de l’Analogique au Numérique (CNN).

Tout comme il doit savoir que le 24 janvier 2013 (moins de deux mois après la prise de fonction du Ministre à la tête du département de la Communication), tous les acteurs du secteur, y compris M. Diagne, ont pris part à la validation de la Stratégie Nationale de passage de l’audiovisuel analogique au Numérique. Une semaine après, la stratégie fut restituée au Premier Ministre Abdoul Mbaye. Il appartenait dès lors au Chef de l’Etat, pour des questions aussi importantes et qui touchent entre autres à la souveraineté nationale, de définir le mode de pilotage qui sied à ce basculement en juin 2015. Bien évidemment, ces questions stratégiques semblent loin d’être comprises par Madiambal.

Toutefois, l’honnêteté intellectuelle voudrait qu’avant de tenir des propos aussi graves, diffamatoires et calomnieux à l’égard d’une personnalité de la République, celui qui se réclame journaliste doit au moins faire l’effort de vérifier ses sources. Comment un journaliste, avec autant de responsabilités, peut-il s’adonner à de telles légèretés dans un contexte où le code de la presse fait face à autant de résistances par rapport à son adoption par l’Assemblée nationale ?

Enfin, Le ministère est en droit d’attendre de Madiambal Diagne la publication dans les colonnes du Quotidien d’un Erratum qui revient sur ses déclarations calomnieuses.

Manel Fall

Conseiller Technique
Ministère de la communication et de l'Economie numérique








Hebergeur d'image