leral.net | S'informer en temps réel

Querelles de leadership à l'Apr Thiès : Macky siffle la fin de la recréation


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Octobre 2016 à 12:19 | | 6 commentaire(s)|

Le président de l’Alliance Pour la République (Apr) a convoqué les responsables de son parti à Thiès, au Palais, pour une séance d’explications. Macky Sall a confirmé Thierno Alassane Sall, patron de la commune, et Dr Augustin Tine, coordonnateur du département, et les a sommés de s’entendre et de travailler en collégialité pour la victoire de l’Apr en 2017 et en 2019. Autour du président de la République au cours de cette réunion digne d’une séance d’exorcisme, il y avait le député Abdou Mbow, le ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall, le ministre des Forces Armées Dr Augustin Tine et le directeur général de la Poste Pape Ciré Dia. A Thiès, c’est un secret de Polichinelle que les trois derniers nommés se mènent une guerre larvée pour le leadership local. Leur duel à fleurets mouchetés a fini de plonger l’Apr dans une léthargie totale au point que la reconquête de Thiès des mains du Rewmi était devenue une vue d’esprit aux yeux de certains apéristes. Macky Sall a décidé enfin de prendre en main la situation. Il a convoqué les quatre responsables pour leur demander de taire les querelles qui plombent l’envol de l’Apr dans la cité du rail. Auparavant, il a d’abord écouté individuellement chaque responsable vider son sac. aturellement, chacun a tenté de faire porter le bonnet d’âne à l’autre. Une véritable séance d’exorcisme. Avec fermeté, Macky Sall leur a intimé l’ordre de s’entendre et de travailler à l’unité, pour le triomphe de l’Apr. «Cela est d’autant plus réel que personne d’entre eux, à l’exception de Abdou Mbow, n’est concerné par les législatives à venir». Certes, dit-il, tous les responsables sont d’égale dignité, mais pour plus de cohérence, il faut qu’il y ait un leader. A cet effet, il a demandé à Augustin Tine de coordonner le département alors que Thierno Alassane Sall sera le patron de la commune. Toutefois, précise-t-il, «être coordonnateur ne veut tout de même pas dire être chef». Autrement dit, Macky Sall leur a demandé de serrer les rangs et de travailler en osmose pour le triomphe de l’Apr en 2017 et pour sa réélection en 2019. Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisqu’il a été convenu qu’ils retrouvent autour de Pape Ciré Dia au cours d’un déjeuner pour matérialiser le mot d’ordre.
Source : L'AS






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image