leral.net | S'informer en temps réel

Qui arrêtera la furie des Mackysards ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Mars 2015 à 13:00 | | 9 commentaire(s)|

Qui arrêtera la furie des Mackysards ?
Depuis que le Pape du Sopi, Me Abdoulaye Wade, par ailleurs Secrétaire général du Pds, a fait sa sortie tonitruante sur les origines du Secrétaire général de l’Apr, M. Macky Sall, des sbires zélés ont été instrumentalisés pour jeter l’anathème sur le Président Wade qui a eu le mérite, entre autres, de fabriquer –politiquement-le 4 éme Président de la République du Sénégal. A la place des invectives et autres injures, ces Mackysards zélés auraient mieux fait de s’approcher d’un communicateur traditionnel pour lui demander de rétablir la vérité des faits ! Cela paraît bizarre que de prétendus intellectuels acceptent –docilement- de faire pour le Président Macky Sall, ce que lui-même n’a pas voulu faire pour soi, à savoir, répondre aux propos du Président Wade…

C’est, peut-être, l’occasion rêvée pour cette bande de Mackysards, de divertir les Sénégalais et de les détourner de l’essentiel : le pays va très mal et cela se ressent partout dans tous les secteurs. Les pères et mères de famille mendient nuitamment pour nourrir leurs progénitures ? Les entreprises ferment les unes après les autres. L’enseignement, du Premier cycle à l’Université est quasiment bloqué.

L’avenir des Sénégalais est plus que jamais sombre. Au lieu de s’attaquer à ces problèmes majeurs, le Président Macky Sall ressuscite une cour (la CREI) qui a été créée par le Président Diouf, en 1981 pour régler des comptes avec les barrons socialistes, au moment où lui, Macky Sall n’avait que 20 ans ! Les temps ont bien changé, Karim n’est pas un baron du même parti que M. Sall… Il est, certes, un adversaire redoutable, mais le jeu démocratique est ainsi fait. Macky n’a qu’à prendre son courage à bras le corps pour faire face à celui qui catalyse aujourd’hui l’espoir des Sénégalais pour une sortie de crise au lendemain de la présidentielle de 2017…

Le brillant avocat, Me Doudou Ndoye, qui proclame son amitié avec le Président Sall ; lui a pourtant tendu la perche, en révélant que la loi du 03 novembre 2014 a définitivement supprimé la Crei de notre architecture juridictionnelle ! Les tentatives de réponse initiées par l’actuel Ministre de la Justice, M. Sidiki Kaba montrent amplement que la révélation de Me Ndoye est une bombe qui risque bien faire sauter ce qui reste de cette Cour d’exception, créée pour neutraliser des adversaires potentiels. Messieurs les magistrats, les Sénégalais vous écoutent, réglez-nous cette affaire d’existence ou non d’une juridiction déjà rejetée par la plupart de vos concitoyens que nous sommes.

Amina Sakho
Présidente de M.K.P







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image