Leral.net | S'informer en temps réel



Qui d'Obama ou de Romney est le plus écolo?

le 10 Octobre 2012 à 15:32 | Lu 311 fois

Les Etats-Unis d'Amérique sont considérés comme le plus gros consommateur d'électricité et de carburant au monde. C'est dire l'importance de la vision environnementale des deux candidats à l'élection présidentielle. Or, si la question représente un enjeu crucial, Démocrates et Républicains sont davantage préoccupés à repositionner leur pays dans le cercle des superpuissances énergétiques au mépris d'une stratégie respectueuse de l'environnement. À ce sujet, la position de Mitt Romney est claire; celle d'Obama se montre pour le moins ambivalente.


Qui d'Obama ou de Romney est le plus écolo?
Un grand silence. Lors du premier débat opposant les deux candidats le 03 octobre dernier à Denver, Jim Lehrer a soigneusement évité le thème de l'environnement, au grand dam de certaines associations environnementales. Ces dernières avaient récolté avant le débat plus de 160.000 signatures pour convaincre Lehrer d'interroger Barack Obama et Mitt Romney sur leur manière de faire face au plus grand défi de notre génération. Le médiateur du débat n'y prêtera pas attention. C'est dire la place accordée à une thématique dont se détourne la moitié de la population américaine qui, selon un sondage mené en 2010 par l'institut de sondage Gallup, considère que la menace du réchauffement climatique est exagérée par la communauté scientifique. Avant 2001, deux tiers des Américains se montraient préoccupés par la protection de l'environnement.

Superpuissance économique
Dix ans plus tard, le 11 septembre et la crise économique mondiale ont inversé la tendance: les questions économiques ont pris le pas sur l'environnement. Et la pire marée noire de l'histoire du pays en mai 2010 n'a eu qu'un faible impact sur l'opinion américaine, dont la sensibilité environnementale varie selon l'appartenance politique. En mars 2012, selon Gallup, seuls 27% des Républicains y attachent de l'importance, contre 44 chez les électeurs dits indépendants et 50 chez les Démocrates. Une disparité que l'on retrouve dans les programmes des deux principaux candidats à l'élection présidentielle, dont la mention environnementale ne peut se détacher du redressement économique d'un pays qu'ils tentent de replacer au rang de superpuissance mondiale. Les thèmes de l'indépendance et de la sécurité d'approvisionnement dominent le débat sur la politique énergétique plutôt que son impact sur l'environnement.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage