leral.net | S'informer en temps réel

Qui est Fou Malade, cet individu qui se prend pour le gardien du temple ?

Le silence éloquent et un mépris auraient amplement suffi comme réaction face aux sorties pathologiques du « Fou Malade », icône dissolue du mouvement Hip-hop, agité depuis la chute de Wade et qui, ostensiblement, comme s’il voulait abusivement braquer l’opinion sur sa petite personne (au sens propre comme au figuré), les sunlights qui lui manquent apparemment !


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Mars 2014 à 11:38 | | 1 commentaire(s)|

Qui est Fou Malade, cet individu qui se prend pour le gardien du temple ?
Depuis un certain temps, nous notons des attaques infondées et hystériques de la part de Fou-Malade, « le vieux au look de prématuré » du mouvement Y’en a marre, car nous avons en mémoire son comportement à l’endroit de ses collègues rappeurs.

Nous ne nous focalisons pas sur ses délires d’enfant gâté, mais plutôt sur ce que Aliou Sall propose à la population à notre niveau, (l’union des comités de la Première Tranche des Parcelles Assainies piloté par Pape Mamadou Samaké).

Pour la gouverne de ce gus, nous lui disons que nous allons nous ériger en bouclier pour barrer la route à cette campagne indigne d’une démocratie comme la nôtre ; et, n’en déplaise au Fou de Guédiawaye, nous sommes résolus à porter le camarade Aliou Sall à la mairie pour un Guédiawaye Emergent.

Fou Malade, l’individu MAL- AL, boiteux-cheval de paille, croulant sous des armes vermoulues et désespérément obséquieuses, est trop immature pour changer Aliou Sall, citoyen libre, militant dans la commune de Golf Sud.

Certains individus mal éclairés, dont l’actuel Maire, en voulant nous distraire, soulèvent le vote éthniciste comme le Fou…. Nous jeunes Apéristes, nourris par la sève des valeurs ancestrales, fruit d’une cohabitation harmonieuse de toutes les ethnies de notre cher Sénégal, nous nous engageons à perpétuer le legs de nos ancêtres en parfaite symbiose.

MAL-AL roule pour qui ? Est-il l’envoyé du mouvement Y’en a marre ? Là, nous interpellons Fadel Barro et le Présidium dudit mouvement sur les propos du FOU ?

Pour qui se prend-il pour prétendre défendre l’honneur du vaillant et lucide peuple de Guédiawaye ?

On se demande, d’ailleurs, qui lui confère cette légitimité ? Qui lui a taillé cette posture de preux Samba Linguère ? Sinon que de s’approprier les retombées d’un combat populaire d’un certain 23 JUIN que lui et la cohorte de coupables ont fini de récupérer. D’ailleurs, ils ne font que parcourir le monde et les officines des ONG pour collecter des fonds au nom des populations vaillantes. Que le Fou arrête son cirque consistant à porter un combat qu’il mène par procuration.

FOU… WETEN DU JAARU

Le Chargé de la Communication de l’Union des Comités APR- de la Première Tranche des Parcelles Assainies






Hebergeur d'image