Leral.net | S'informer en temps réel

Qui était vraiment la victime du "dépeceur de Montréal" ?

le 5 Juin 2012 à 17:21 | Lu 1270 fois

On sait depuis plusieurs jours que l'homme tué et démembré par le "dépeceur de Montréal" était un étudiant chinois. On connaît son identité. Mais quels étaient ses rapports avec Luka Rocco Magnotta ? Comment s'étaient-ils rencontrés ?


Qui était vraiment la victime du "dépeceur de Montréal" ?
De lui, on ne connaissait jusqu'à présent qu'un nom... et des images, terribles, diffusées sur internet, montrant son calvaire : victime du "dépeceur de Montréal", Lin Jun avait été tué à coups de pic à glace avant d'être démembré. Le tout avait été filmé par son bourreau. Désormais, on en sait un peu plus sur cet étudiant chinois, dont la mort a donné le signal de la traque de Luka Rocco Magnotta, ce Canadien de 29 ans accusé de meurtre et d'outrage à cadavre, qui, après avoir fui son pays et avoir erré plusieurs jours autour de Paris, a été arrêté lundi à Berlin dans un cybercafé.

Des rumeurs l'avaient présenté comme un possible compagnon de Magnotta. Ce que démentent ce mardi ses proches dans la presse chinoise. Selon eux, Lin Jun, jeune homme de 33 ans au corps athlétique, avait de nombreux amis et était engagé dans une relation amoureuse avec un autre homme quand il a croisé le chemin de celui que l'on surnomme le "dépeceur".

"Le train du cannibale de minuit"

Selon Zhang Chaoyi, un des ses amis cité par le journal Global Times, Lin Jun avait toutes ses affaires dans son appartement au Canada, un compagnon qui se préparait à le rejoindre là-bas et donc il n'était sûrement pas engagé dans une relation avec Magnotta, ainsi que le prétendent des rumeurs.

Toujours selon ses proches, Lin Jun était "poli" et aimait poser en photo et relater sa vie sur son compte Sina Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, où plus de 17.500 internautes suivaient ses microblogs. Il avait beaucoup d'"amis et d'admirateurs". L'étudiant chinois, originaire de la ville de Wuhan a envoyé son dernier microblog le 16 mai. Dans ses précédents messages, il évoquait sa vie de tous les jours au Canada, ses impressions et même son chat. Mais il affichait aussi un comportement volontiers excentrique sur son compte Sina Weibo, se faisait parfois appeler "Justin le Méchant" et y diffusait à l'occasion des photos de lui nu, selon Le Figaro.

Il semblait aussi fan de films d'horreur, auxquels il faisait fréquemment référence. Dans un microblog daté du 22 avril qui prend une tonalité lugubre a posteriori, il avait légendé la photo d'un wagon vide "le train du cannibale de minuit". Après son meurtre, Lin Jun aurait non seulement été dépecé, mais son bourreau aurait également soumis le cadavre de l'étudiant chinois à d'autres traitements dégradants, entre cannibalisme et nécrophilie.


SOURCE:TF1