leral.net | S'informer en temps réel

Qui peut sauver le Soldat McKee?

Tout d’abord, nous tenons à dire que nous n’avons absolument pas la prétention d’avoir le monopole de la Vérité, encore moins d’être dans le Secret de Dieu, mais tout de même, nous manifestons le pressentiment, que des choses peu imaginables et en parfaite inadéquation avec la longue tradition démocratique et républicaine du Sénégal, risquent de survenir dans un futur relativement proche.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Mai 2012 à 18:02 | | 0 commentaire(s)|

Qui peut sauver le Soldat McKee?
En effet, la cacophonie et le désordre aux Commandes et presque partout dans l’attelage étatique et gouvernemental, donnent les préambules d’une menace imminente sur la Paix civile et l’Ordre institutionnel. Le régime se révèle de jour en jour, plus stalinien et hitlérien au gout de Pinochet. La conservation et l’amélioration des acquis démocratiques dans toute république digne de ce nom, exigent que les uns puissent gagner avec humilité, et que les autres puissent perdre avec honneur. Nous sommes tentés de rappeler que, « le vrai politique, c’est celui qui sait garder son idéal tout en perdant ses illusions ».

Le Président semble royalement ignorer la leçon tant aimée de son mentor, « mieux vaut avoir des ennemis intelligents que des amis fous ». En se sentant redevable envers ses amis, « gérants de stations politiques », « terroristes médiatiques » et autres, le Président se constitue indéniablement un lourd chef d’accusation ou d’inculpation qui pourrait occasionner des évènements atroces, sans précédent dans l’histoire du Sénégal. Le cannibalisme dans la pensée, dans le verbe comme dans l’acte, est prôné en règle identitaire primordiale par les Tenants du nouveau régime, et l’acharnement sur celui sorti, en est une preuve irréfutable. Le Président est l’Otage d’une bande de Tartuffes dont la seule et unique motivation, est le partage sans pudeur, ni scrupule des deniers publics. Désormais, notre très chère Patrie « Sunu-Gal », est sous l’emprise de groupes d’intérêts qui n’ont rien à envier à la Mafia sicilienne.

Les masques sont tombés, les prétendus défenseurs de la Constitution et de la Justice d’hier, se sont révélés aujourd’hui être pour la plupart, des opportunistes dont la mission se résume à faire la propagande de l’ignorance armée d’arrogance. Le Coup d’Etat d’alors, est aujourd’hui plus que rampant, et revêt plusieurs formes et couleurs. Contrairement à l’avis d’un bon nombre de concitoyens, le Président gagnerait mieux à prêter une oreille attentive à des hommes comme Moustapha Cisse Lo, Youssouf Toure, Doyen Ibrahima Fall, Sidy Lamine Niass, Mouhamadou Kara Mbacke, etc. Dans la même logique, nous lui conseillons vivement de relire Ferdinand Oyono, « Le vieux nègre et la médaille ».

Nous insistons sur ce que nous avons appelé, le « Procès de la Réconciliation Nationale », afin de situer toutes les responsabilités dans la gestion des deniers publics. Nous n’accepterons absolument pas de procès partiel ou partial, visant particulièrement et exclusivement, une personne ou un groupe de personnes. Nous sommes convaincus, que la banqueroute socio-économique et même politique du Sénégal, est un long processus qui couvre la période de 1960 à nos jours, les auteurs de ces crimes et malversations, restent toujours impunis, et d’aucuns prétendent même à la magistrature suprême.

La déclaration de patrimoine, n’est absolument pas un supplétif à l’enrichissement illicite, encore moins à la détention illégale de fonds. La procédure inquisitoire doit être privilégiée et renforcée, afin de faire comparaitre tout l’attelage étatique et gouvernemental, devant l’Assemblée nationale et autres juridictions pour justification de biens, à l’entrée comme à la sortie de l’appareil. Nous espérons de tout cœur, qu’en bon toucouleur de tradition sérère, le Président ne saurait être moins qu’un fervent militant de la Justice impartiale, et un infatigable partisan de la Vérité immuable. A suivre…





PAPA LATYR FAYE
bayefaaltouba@gmail.com
“Justice to the Righteous-Rule of Law” (Justice aux Ayants droit-Force à la Loi).







Hebergeur d'image