leral.net | S'informer en temps réel

Qui pour sauver le soldat Macky Sall?

L’ébullition constatée ces derniers jours dans l’arène politique exige une certaine réactivité des acteurs. Si les attaques contre le régime du président, Macky Sall, fusent de partout, y compris dans la Coalition Benno bokk yakaar (Bby) qui l’a porté au pouvoir, la ligne de défense du Chef de l’Etat est presque déserte.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Mai 2015 à 11:36 | | 22 commentaire(s)|

Qui pour sauver le soldat Macky Sall?
Qui pour assurer la défense politique du président de la République, Macky Sall ? Cette question mérite d’être posée suite aux critiques des hauts responsables de Rewmi d’Idrissa Seck et du Parti socialiste (Ps), d’Ousmane Tanor Dieng, qui sont restées, presque sans répliques à la mesure des attaques.

Les ripostes, sous forme de réactions suscitées par la presse qui interpelle souvent des ténors du camp présidentiel, sont encore timides. En dehors du porte-parole adjoint qui se prête aux questions des journalistes, il n’y a que le député, Moustapha Cissé Lô et quelques jeunes à la périphérie des structures du parti, dont l’engagement personnel pousse à aller au front, portent le combat.

C’est le cas d’Abdoulaye Khouma de la Cojer du département de Kaolack qui s’est fendu d’un communiqué hier, pour lancer un appel à l’endroit des ténors de l’Alliance pour la République (Apr). «J’appelle les responsables de l’Alliance pour la République à s’ériger en bouclier du président, Macky Sall.

Que ceux qui ont les responsabilités mouillent le maillot marron beige, parce qu’en 2012, Macky Sall l’avait fait pour eux en faisant le tour du Sénégal et même du monde», a déclaré M. Khouma.

Cette interpellation trouve toute sa pertinence dans le fait que de hautes personnalités, considérées comme des réservistes, tel que l’ancien Premier ministre, Aminata Touré, soient obligées d’enfiler leur casquette de simples militants pour porter le combat au niveau des médias.

Sur la transhumance politique, le leader de l’Apr a été contraint d’aller au charbon pour se défendre même s’il s’est attiré les foudres de la quasi-totalité de la classe politique.

Sur l’envoi des militaires Sénégalais en Arabie Saoudite, Macky Sall a du exhiber sa fermeté de Chef suprême des armées, avec le soutien des grandes cités religieuses du pays, pour clôturer le débat sur la grande muette. Sur sa promesse de réduction du mandat présidentiel également, le patron de l’Apr est presque seul face à tous, et même des «apéristes».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image