leral.net | S'informer en temps réel

RAISONS DE SON LIMOGEAGE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE : Ce que Me Sall n’aurait pas voulu faire

Cheikh Tidiane Sy a été nommé ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, en remplacement de Me El Hadj Amadou Sall, selon un décret portant réaménagement du gouvernement. Ce départ de Me Sall confirme ce que la presse annonçait, il y a quelques semaines.


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Juin 2010 à 22:02 | | 6 commentaire(s)|

RAISONS DE SON LIMOGEAGE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE : Ce que Me Sall n’aurait pas voulu faire
Tout serait parti de cette affaire d’audit et d’enquête sur la gestion de Sociétés nationales et de blanchiment d’argent au Sénégal. Lors d’une émission diffusée par la radio Rfm, Me Sall avait déclaré qu’environ une dizaine, parmi la quarantaine de dossiers sur le blanchiment transmis par la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) au ministère de la Justice, seront jugés au courant du mois mai. «Une quarantaine de dossiers sont pendantes dans les différents cabinets d’instruction et font l’objet de poursuites judiciaires. Sur ces dossiers, probablement dans les jours qui viennent, dans le courant du mois de mai, au minimum, cinq, six ou une dizaine pourrait faire l’objet d’un jugement pour blanchiment», avait dit l’ancien ministre de la Justice. «J’ai donné des instructions pour qu’ils puissent faire l’objet de poursuites», avait ajouté le Garde des Sceaux.

L’ancien ministre d’Etat avait bel et bien reçu du président de la République le rapport de la Commission nationale de lutte contre la Corruption, la Concussion et le non transparence (Cnlcc).

C’est ainsi que les services du Ministère de la Justice ont étudié tous les dossiers. Ce n’est pas tout, car le ministre de la Justice avait également reçu le rapport d’audit de l’Armp, qui a épinglé plusieurs personnalités proches du pouvoir. D’ailleurs, le ministre était allé jusqu’à parler d’une possibilité de saisir l’Assemblée nationale, si toutefois un ministre était mis en cause. «A chaque fois qu’il est fait état de présomption de détournements, je ferai ce que me dicte ma conscience. J’aurai la conscience de ceux qui ont fait leur devoir. Je suis assis sur un socle de valeurs. Ce sont des valeurs fédératrices et fondatrices d’une nation», avait clairement dit Me Sall.

Recevant l’ambassadeur des Usa à la Présidence, le chef de l’Etat avait abondé dans le même sens en déclarant qu’un audit avait été commandité et que son ministre de la Justice avait transmis le dossier au Procureur qui doit engager les poursuites. Mais, selon nos sources, le ministre de la Justice aurait subi beaucoup de pression, car la plupart des personnes épinglées dans les dossiers transmis par la Cnlcc et par l’Armp sont proches du pouvoir. Et Me Amadou Sall, n’étant point sur la logique de laisser ces personnes impunies, serait plutôt enclin de les poursuivre, sans exception. Ce qui n’arrange pas certains… Attendons de voir ce que le nouveau ministre de la Justice fera du dossier de Sudatel, dans lequel son fils est cité…

rewmi



1.Posté par Laye le 12/06/2010 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est temps pour le peuple de se soulever. C'estla seule et unique issue. Wade est en train de mettre en place son systeme pour proteger ces voleurs.
Comment Cheikh Tidiane Sy peut il activer un dossier qui met en cause son propre fils et celui de Wade lui meme. Attendre 2012 est une utopie

2.Posté par BILIDIO le 13/06/2010 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Laye, tu as tout à fait raison. wade est un vieux sénile

3.Posté par lemzo le 13/06/2010 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne vous faîtes pas d'illusions ce peuple ne mérite que ce qu'il vit avant 2012 il sera déjà trop tard et ce peuple ne bougera pas c'est certain et Wade et ses affidés le savent si bien.

4.Posté par xoossi le 14/06/2010 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un coup dans le tas!
UN COUP DANS LE TAS!

5.Posté par DIALLO le 14/06/2010 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bilay vou avé raison.je sui pret jai un sacs d cailloux che moi .

6.Posté par Ngor Ndiongolor le 15/06/2010 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez le Senegal est le seul pays au monde ou l'on voit certaines incongruités.
Par exemple, un ministre qui est en même temps Directrice Générale d'un Agence. Un père ministre de la justice alors que son fils( lui aussi ministre) est cité dans une affaires de corruption.
La logique voudrait que ces gens cité dans l'affaire Sudatel, se démettent de leurs fonctions aillent dans les tribunaux pour ne serait-ce aux yeux de l'opinion lavé leur honneur. Ce silence qu'ils adoptent n'est rien d'autre que du mépris envers un peuple qu'ils ont la prétention de diriger demain. Ils pensent le Sénégal est un jouets et les sénégalais des idiots.
Qu'ils arrêtent de se réfugier derrière leurs parents et qu'ils nous montrent qu'ils de vrais hommes.
En plus le president vient de donner la preuve à ceux qui doutaient de l'implication de son fils et de l'autre dans cette affaire. Sinon à quoi leurs chercher un parapluie.
Monsieur on à compris Merci.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image