Leral.net | S'informer en temps réel



RDC : calme précaire à Beni après des affrontements meurtriers

le 18 Août 2016 à 09:35 | Lu 307 fois

Des centaines de manifestants ont défilé, ce mercredi 17 août, pour demander aux autorités locales de mettre fin aux tueries qui secouent ce territoire depuis deux ans et la démission du gouvernement. Mais cette manifestation a dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre, faisant au moins deux morts et une vingtaine de blessés. Au lendemain de ces heurts, le calme est revenu à Beni, assure le maire de la ville.


 

Trois jours après le nouveau massacre qui a frappé Beni, le ras-le-bol se fait sentir chez les habitants. Des centaines d'entre eux sont descendus dans la rue, ce mercredi. Après des affrontements meurtriers entre forces de l'ordre et manifestants, « la situation de la ville est sous contrôle », a assuré Jean-Edmond Bwanakawa Nyonyi, ce mercredi 17 août au soir. Le maire de Beni en a profité pour appeler la population à « l'accalmie ».

Concernant les revendications des manifestants, M. Bwanakawa Nyonyi ajoute que « si quelqu'un croit avoir un mémorandum ou une revendication à faire, l'autorité est disposée à le recevoir ». Le maire de la ville a également assuré que « l'armée fait de son mieux pour défendre [la population] contre ces massacres ».

Au moins deux morts

Ce mercredi, des cortèges étaient partis de deux localités, Butembo et Oicha, mais selon les manifestants à Beni, ils n’ont pas pu les rejoindre, bloqués aux sorties de la ville.

Le bilan des affrontements de ce mercredi est encore provisoire et fait état de deux morts : un civil tué par balle, un policier par jets de pierre, selon le maire de la ville. On parle aussi de près d’une vingtaine de blessés de part et d’autre et notamment au moins quatre civils blessés par balle et un militaire blessé à l'arme blanche. Plusieurs dizaines de jeunes ont par ailleurs été interpellés.

rfi