leral.net | S'informer en temps réel

RENTRÉE SCOLAIRE 2010 - 2011 DAKAR : Les parents satisfaits de la suppression des frais d’inscription

- KAOLACK : Plusieurs écoles occupées par les familles sinistrées

La rentrée des classes est effective dans les écoles de la Caserne Samba Diéri Diallo, de Liberté 6/A, de la Patte d’Oie Builders, de Stella Mariste de Mermoz. Dans tous les établissements visités hier par la délégation du ministère, les parents ont bien accueilli la suppression des frais d’inscription dans l’élémentaire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Octobre 2010 à 09:10 | | 1 commentaire(s)|

RENTRÉE SCOLAIRE 2010 - 2011 DAKAR : Les parents satisfaits de la suppression des frais d’inscription
Il est 9h 30. En ce jeudi 7 octobre 2010, l’école primaire de la Caserne Samba Diéri Diallo est dans l’effervescence. Des élèves sont dans les salles de classe. La cour de récréation est animée. Les retrouvailles enchantent tout le monde. Mais cette année, les parents d’élèves ont moins de souci. Khady Bâ, une jeune femme de teint noir, qui tient dans sa main son garçon qu’elle vient inscrire, a bien accueillie la gratuité des frais d’inscription.

« Nous remercions les autorités pour la mesure. Plusieurs parents auront moins de problèmes cette année. Nous dépensons beaucoup pour les livres, les fournitures. Si l’inscription est gratuite, c’est une charge de moins pour les chefs de famille », dit-elle.

Les parents d’élèves sont nombreux dans la cour. Une dame, répondant au nom de Kiné Ndiaye, cherche des renseignements. Comme Khady Bâ, elle a salué la gratuité de l’inscription dans l’élémentaire.

« Nous sommes dans un contexte de cherté de la vie. La gratuité incitera les responsables de famille et surtout ceux qui n’ont pas de moyens, à amener leurs enfants à l’école », estime-t-elle. L’école de la Caserne Samba Diéri Diallo a enregistré de bons résultats aussi bien au Cfee qu’à l’entrée en 6e. C’est pourquoi le directeur, M. Ndoye, sollicite la décoration des enseignants. La direction et l’administration ont magnifié l’implication du maire de Colobane dans la gestion des écoles situées dans sa circonscription. L’édile, Mme Seynabou Wade, a injecté 200 millions de FCfa dans la réhabilitation des écoles. « Ce que le maire Seynabou Wade a fait mérite d’être rendu public pour que les autres collectivités suivent son exemple », a souligné, avec force, le directeur de Cabinet du ministre chargé du Préscolaire, de l’Elémentaire, du Moyen secondaire et des Langues nationales, M. Aliou Ndiaye.

Collèges ouverts dans les écoles primaires

A Liberté 6, les élèves ont débuté les cours. La forte présence des filles dans la classe C1/3 est frappante. « Nous avons réussi à inverser carrément la parité en faveur des filles », dit un membre de la délégation ministérielle. D’autres bâtiments se trouvent sur le flanc droit. Ils abriteront les classes de sixième. « Ce sont ces locaux qui accueilleront une partie des élèves admis à l’entrée en 6e. Les tables-blancs seront livrés en début de semaine. Nous avons fait l’expression des besoins en professeurs », révèle l’inspectrice de l’Iden de Grand-Dakar, Khady Mbodj Diop.

Ici, quelques parents, qui estiment que les familles doivent, un tant soit peu, contribuer à l’amélioration du cadre de vie des établissements, se disent contre la suppression des frais d’inscription. « Il fallait au minimum que les parents participent à l’entretien des écoles par une petite contribution. Il fallait diminuer les frais et non les supprimer », suggère Mamadou Soumaré, chef de famille, par ailleurs conseiller municipal à la mairie de la Patte d’Oie Builders.

A la Patte d’Oie Builders aussi, plusieurs salles sont affectées à l’accueil des admis à l’entrée en 6e. La résorption du surplus est dans une phase active, selon les responsables du ministère de l’Education.

« Nous sommes en train de résoudre peu à peu le problème d’orientation des élèves. Nous avons deux collèges créés dans deux écoles primaires », souligne le directeur de Cabinet. A la Patte d’Oie Builders comme à Stella de Mariste de Mermoz, la rentrée des classes est effective. Des enseignants ont commencé à dispenser les cours.

KAOLACK : Plusieurs écoles occupées par les familles sinistrées

Les conditions d’une rentrée scolaire dans la commune de Kaolack ne sont pas encore réunies. Si certains établissements abritent les familles sinistrées des inondations, d’autres ne sont pas disponibles à cause de l’insalubrité, des eaux et des herbes.

Pour cette rentrée scolaire 2010/2011, les conditions ne sont pas encore réunies pour bon nombre d’établissements scolaires de la commune de Kaolack. C’est le cas au Cem Moustapha Ndiaye, à l’école primaire Ibrahima Diouf, au Cem Valdiodio Ndiaye, à Tafsir Mignane Sarr. Dans ces écoles, une situation d’insalubrité a été constatée à la suite des inondations. Aussi une opération de désherbage est également nécessaire dans beaucoup d’écoles visitées. Par ailleurs, à la suite des inondations, beaucoup de familles sinistrées ont été logées dans des établissements. Au lycée Valdiodio Ndiaye, sur les 37 familles sinistrées logées, seulement 17 ont rejoint leurs domiciles traités les sapeurs-pompiers tandis qu’à l’école Senghane Badiane, sur les 12 familles, 6 ont quitté. Dans le nouveau lycée situé à Sing-Sing, les problèmes actuels sont liés à l’électrification, au désherbage et au drainage des eaux hors de l’établissement par un système de canalisation. La délégation a aussi constaté que le chantier du nouveau lycée franco-arabe égalemen à Sing-Sing est très avancé.

Accompagné notamment de l’inspecteur d’académie, Maurice Ndéné Warore, le gouverneur a déclaré, à l’issue de la visite, que l’Ageroute sera chargée du remblaiement des établissements, bien entendu après une opération de désherbage. Et Amadou Sy a demandé aux familles sinistrées de quitter les écoles, précisant que le préfet a pris toutes les dispositions pour leur trouver d’autres sites en les dotant de tentes et matelas. Aussi, il a fait savoir que le service d’hygiène poursuit ses actions de traitement dans les écoles.

Idrissa SANE et Oumar Ngatty Bâ
Source Le Soleil




1.Posté par Issa Balde le 09/10/2010 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je viens d'apprendre en lisant cet article qu'il est accordé une gratuité d'inscription pour l'élémentaire.
Est-ce que réellement cette mesure est appliquée dans tous les Etablissements publics du Sénégal ?
Si oui, je salue cette décision qui aurait pu être appliquée pour tout le cycle primaire afin de soulager les parents d'élèves qui sont "fatigués".

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image