Leral.net | S'informer en temps réel



RÉVÉLATIONS : Trafic d’armes entre la Gambie et le Taïwan. Le deal est géré entre Jammeh et le Docteur Chang chef de la mission Taïwanaise

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 26 Décembre 2010 à 18:49 | Lu 1064 fois

Sur cette question, un Rapport spécial aurait été fourni aux Nations Unies par les adversaires du président Gambien sur les financements Taïwanais destinés à la Gambie et aux rebelles de la Casamance. Les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU ont été également saisis.


RÉVÉLATIONS : Trafic d’armes entre la Gambie et le Taïwan. Le deal est géré entre Jammeh et le Docteur Chang chef de la mission Taïwanaise
Selon un diplomate gambien qui a servi à Taïwan, les autorités de ce pays ont envoyé une mission en Gambie. Mieux encore, le Ministère de la Défense de Taïwan était venu à Banjul pour discuter avec les autorités gambiennes sur la livraison des armes. Récemment, le journal gambien «L'Observateur » avait confirmé la présence en terre gambienne des Taïwanais.

Le diplomate gambien qui a servi à Taïwan et que nous avons interrogé a déclaré que les autorités taïwanaises (qui veulent prendre leur revanche sur le Sénégal après la rupture diplomatique) entendent créer une académie militaire en Gambie.

Selon la même source, les autorités gambiennes ont sollicité l’aide du Taïwan pour disent-elles nourrir les réfugiés de la Casamance venus habiter en Gambie pour échapper à la guerre. C’est l’argument que Yaya Jammeh a fourni au Taïwan pour bénéficier du soutien de ce pays. Finalement, les termes de coopération ont varié. Le trafic d’armes a pris la place au soutien matériel.

«Pourquoi Taïwan n'a pas donné le même soutien directement aux réfugiés de la Casamance quand il entretenait de bons rapports avec le Sénégal qui avait son ambassade dans ce pays ? » se demande le diplomate gambien.

«Pourquoi Taïwan ne confie pas la gestion de ce «soutien» destiné aux refugié, à la Croix-Rouge ou aux Services Catholiques en Gambie? » s’est-il interrogé à nouveau.

«Pourquoi le Docteur Chang chef de la mission Taïwanaise a-t-il dit que «la situation en Casamance est une préoccupation du Gouvernement de la Gambie. Des propos repris par le propre journal du Président Jammeh (source-www.dailyobserver.gm) » poursuit-il.

De l’avis de notre source, «Yaya Jammeh a mis en relations Salif Sadio et les autorités taïwanaises. La même stratégie a été utilisée par le Taïwan qui voulait soutenir l’opposition Sierra Léonaise en 2001 en passant par M. Muhammed Ceesay. Taïwan aurait soutenu des opposants à l’ex Président Kabba. L’Ambassadeur taïwanais Chang faisait tout pour entrer en contact avec d’autres rebelles de la Casamance».

«Comment le Président Jammeh peut-il soutenir les rebelles de la Casamance avec l'aide hypocrite de Taïwan tout en oubliant ce qui se passe au Soudan Darfur et ailleurs ? » se demande ce diplomate gambien qui a saisi les Nations Unies sur cette question.

Bitimrew.net



1.Posté par david le 26/12/2010 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yaya n'a qu'à faire attention...Il est un voyou fou en espérant avoir la possibilité d'utiliser les rebelles pour coloniser la Casamance....ATTENTION JAHMEH

2.Posté par ngaary le 26/12/2010 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un tissu de mensonges et de suppositions! Pourquoi? Pourquoi? Mais où est votre réponse? Le peuple gambien et le peuple sénégalais est un même peuple séparé par les colons! L'unité africaine commence par la Sénégambie quelque soit les errements de nos hommes politiques.

3.Posté par Ngagne le 26/12/2010 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ngaary, Yaya Jammeh ne veut pas de la Sénégambie.
Pour un couple, il faut 2 parties. Seul, le Sénégal a fait des efforts depuis 1984.
La gambie ne veut que les avantages et ne veut rien offrir en retour.
Ce problème est très sérieux.
Nous devons rompre nos relations diplomatiques avec la Gambie jusqu'à ce qu'une résolution des Nations Unies soit prise sur ce problème.
Tout le monde peut supporter un fou inoffensif dans le quartier.
Mais lorsque le fou est agressif, il faut le neutraliser ou appeler les pompiers pour qu'ils le fassent.
Yaya Jammeh est fou et dangereux.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site