leral.net | S'informer en temps réel

Ralliement de Bécaye Diop : Grosse colère des apéristes de Kolda contre Macky Sall

L’Apr pourrait être sanctionnée en 2017 par les populations du Fouladou. C’est la conviction de Mamadou Malado Diallo, responsable local des élections de l’Apr qui lie cette future déconvenue à la transhumance de Bécaye Diop. « Une mauvaise affaire ! » qui foule au pied, selon lui, les principes de son parti.


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Juin 2015 à 09:10 | | 3 commentaire(s)|

Ralliement de Bécaye Diop : Grosse colère des apéristes de Kolda contre Macky Sall
C’est à l’artillerie lourde que les militants de l’Alliance pour la République (Apr) ont répondu à la transhumance de l’ancien ministre vers le pouvoir. « L’Apr ne mérite pas cela ! », s’est écrié Mamadou Malado Diallo, chargé des élections à Apr. Il fait allusion à la récente transhumance de l’ancien ministre Bécaye Diop qui vient de déposer ses baluchons à l’Apr après une brève adhésion à la Convergence démocratique Bokk Gis Gis. « Nous ne comprenons pas que le Président Macky Sall, dont le parti est né de l’injustice, pose de tels actes », attaque Mamadou Malado Diallo. « Au sortir des Locales victorieuses, l’heure était plutôt à la réconciliation et à la considération des militants des heures chaudes », renchérit-il. Pour Mamadou Malado Diallo, par cet acte, les principes et les valeurs, seule boussole du parti, sont en train d’être piétinés. « Que faire avec des hommes vomis par les populations koldoises ? », s’interroge Diallo. Jetant le regard sur le rétroviseur, le responsable local des élections dit ne pas comprendre que le président de la République, qui avait clamé vouloir réparer les injustices, « recrute » Bécaye Diop. « C’est une mauvaise affaire » ! », prévient Malado Diallo estimant que l’ancien ministre des Forces armées, adversaire d’hier, va créer plus de problèmes qu’il n’en résoudra. Ce dernier croit que la chute de Bécaye Diop a suscité un immense soulagement. Mais voilà que, peu de temps après, l’ancien maire revient aux affaires par la grande porte. C’est clair pour Mamadou Malado Diallo, l’arrivée de Bécaye Diop ne se justifie nullement d’autant que le chef de l’Etat a un bilan apte à faire passer haut la main le cap de 2017. « Il faut que Macky Sall repense à Kolda », lance M.Diallo qui n’écarte pas la possibilité que le parti soit sanctionné en 2017. Diallo et ses camarades redoutent déjà que Bécaye Diop, qui a signé son entrée à l’Apr, leur dise « avoir affaire plutôt à Macky Sall, son seul interlocuteur ! ». Vaste programme donc pour les apéristes du Fouladou qui refusent de croire que leur combat contre les libéraux n’était pas fini.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image