leral.net | S'informer en temps réel

Rallye - Dakar - Despres est fin prêt


Pour la préparation, rien de tel qu'un Dakar en Amérique du Sud semble dire Cyril Despres (Photo archives AFP). A l'instar de la plupart des autres concurrents, le motard français est arrivé mardi dans la région de Buenos Aires, en Argentine, comme le développe largement le quotidien L'Equipe de ce mercredi.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Janvier 2009 à 04:29 | | 0 commentaire(s)|

Rallye - Dakar - Despres est fin prêt
Le tenant du titre et double vainqueur de l'épreuve (2005 et 2007) a pu ainsi retrouver son engin, parti du Havre avec l'ensemble des véhicules il y a un mois et arrivé le 18 décembre. Après des semaines de préparation, physique surtout, le favori de l'épreuve peut bichonner à nouveau sa KTM.

«L'un des avantages inattendus du déménagement du Dakar en Amérique du Sud est que, quatre semaines avant le départ, tous les détails de dernière minute étaient déjà classés. Par exemple ma moto est déjà passée par les vérifications techniques», s'est réjoui le pilote de 34 ans sur son site internet alors que les équipages Mitsubishi, BMW et Volkswagen, venus par leurs propres moyens, doivent se soumettre aux ultimes vérifications techniques et administratives mercredi et jeudi.

Plus de temps pour la préparation
Un gain de temps appréciable à deux jours du départ. Cyril Despres ne s'est donc pas ému outre mesure de passer un mois entier sans sa monture, car «avant que la moto ne parte, le reste de l'équipe KTM usine et moi-même avions réalisé des essais sur les pistes de Fontjoncouse près de Narbonne, pour affiner les derniers détails, roder nos moteurs de rechange et étrenner nos nouveaux casques et tenues». Mieux, le natif de Nemours considère même qu'il s'est mieux préparé que lors des éditions africaines : «J'ai disposé de plus de temps pour me concentrer sur ma préparation physique.»

L'altitude, paramètre clé
Une préparation qu'il a axée sur l'oxygénation en altitude en raison des spécificités du Dakar 2009 : «Un de mes sponsors, la station de ski Grandvalira, a mis à ma disposition une salle d'entraînement. Et je peux vous assurer qu'une demi-heure sur un vélo statique à 2 700 m est beaucoup plus difficile qu'une demi-heure sur la même machine au niveau de la mer !», a-t-il confié avant de s'envoler vers les sommets du classement général.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image