leral.net | S'informer en temps réel

Rama Yade: « Si je suis ici, c’est pour montrer à la France, le tournant historique qu’est en train de prendre l’Afrique. Que la France change de regard sur le continent Africain »


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Octobre 2016 à 23:47 | | 1 commentaire(s)|

La candidate à l’élection présidentielle française, Rama Yade, en visite au Sénégal, a tenu une conférence de presse, ce lundi, dans un hôtel de la place à Dakar. Votre site Leral a pris part à cette rencontre.

Tout d'abord, abordant la question de l’avenir de l’Afrique, elle a invité la France à changer de regard sur le continent Africain. A l'en a croire, la France devrait arrêter de voir l’Afrique comme une menace, mais une opportunité.

« Si je suis ici, c’est pour montrer à la France, aux français, le tournant historique qu’est en train de prendre l’Afrique. Que la France change de regard sur le continent Africain. Il ne s’agit plus d’aide, mais d’investissement. Il ne s’agit plus de coopération, mais de partenariat. Cela suppose que les rapports entre la France et le Sénégal, et en général l’Afrique, évoluent. C’est désormais ici que se joue l’agenda international. Il faut donc en prendre acte, sur le plan politique » déclaré, la candidate à la présidentielle française.

Avant d’ajouter : « Le continent africain est devenu l’atelier du monde. Depuis une dizaine d’année, l’Afrique se voit connaitre une véritable révolution économique, idéologique et écologique, une croissance qui passe en moyenne de cinq pour cent, six pour cent au Sénégal en particulier ».

Par, sous un autre registre, Rama Yade, a plaidé pour un devoir de mémoire vis-à-vis des tirailleurs sénégalais.

« A un moment où on nous explique que nos parents sont gaulois, je voudrais aussi dire que nos parents sont aussi des tirailleurs, et en particulier ceux de Thiaroye, qui, à une nuit du 1e décembre 1944 ont été tués pour avoir osé réclamer leur solde. C’était un moment fort de se retrouver devant ses 202 tombes, alors que le président Hollande, quand il était venu ici, avait parlé de 35 tirailleurs », a- t-elle martelé.

« Il faut alors la vérité sur les chiffres. Il aussi est important que la journée du 23 Aout, qui est la journée des tirailleurs au Sénégal soit aussi une journée des tirailleurs en France », a-t-elle conclu.

Abdoulaye FALL, Leral.net







Hebergeur d'image