Leral.net | S'informer en temps réel



Rama Yade a été reçue en audience par le Président ivoirien, Alassane Ouattara

Rédigé par La rédaction le 7 Octobre 2016 à 23:40 | Lu 1395 fois

Après l’étape du Sénégal, l’ancienne secrétaire d‘État sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Rama Yade a été reçue en audience par le chef de l‘État ivoirien, Alassane Ouattara, ce mercredi. Bien avant, mardi, c’est le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro qui lui accordait un entretien.


La visite de Rama Yade en terre ivoirienne s’inscrit dans le cadre de la présidentielle française de 2017 à laquelle elle s’est portée candidate. Après avoir été reçu en audience par le président sénégalais, Macky Sall, l’ancienne secrétaire d‘État chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme de 2007 à 2009 en France était ce mercredi dans les locaux de la présidence ivoirienne, où elle a été reçue par le chef de l‘État ivoirien Alassane Ouattara.

“Dans le contexte de ma candidature à l’élection présidentielle, j’ai voulu donné et voir une nouvelle Afrique. Celle qui gagne, celle qui marche, celle qui connaît des taux de croissance extraordinaire, celle qui connaît une révolution économique, technologique, financière, écologique, celle qui permettrait j’espère à l’opinion publique française de regarder l’Afrique autrement’’, déclare-t-elle.

Une visite aux allures de campagne pendant laquelle Rama Yade entend communiquer une nouvelle image des rapports entre l’Afrique francophone et la France. “Une Afrique Francophone qui n’est plus dans un rapport d’exclusivité avec la France et qui oblige la France à se retrousser les manches pour aborder la marche autrement, qu’elle ne l’a fait jusqu’à très récemment”, défend-t-elle.

Désolidarisée de l’UMP (actuel Parti républicain) de Nicolas Sarkozy depuis 2011, c’est sous la bannière du mouvement politique “La France qui ose” que Rama Yade entend amorcer cette nouvelle aventure politique. Un mouvement dont elle dit n‘être “ni de droite, ni de gauche”.
Cette mini tournée africaine qu’elle a entamée lundi au Sénégal, où elle a notamment rencontré le président Macky Sall, devait marquer des étapes à Libreville, Conakry et N’Djaména. Mais ces étapes ont été annulées sans raisons officielles.