leral.net | S'informer en temps réel

Ramadan-solidarité : La mairie de Dakar offre le ndogou

Le ramadan a commencé. Les élans de solidarité aussi. La mairie de Dakar offre du ndogou à plus de mille personnes. La cérémonie de lancement de cette action de solidarité s’est tenue ce matin à la grande mosquée de Dakar.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Août 2010 à 19:03 | | 1 commentaire(s)|

Ramadan-solidarité : La mairie de Dakar offre le ndogou
Un kilogramme de dattes, cinq kilogrammes de sucre, un pot de café petit modèle et trois sachets de lait de 5oo grammes constituent le package offert par la mairie de Dakar à des familles en difficulté pour la coupure du jeûne communément appelée ndogou. Le paquet coûte 10450 frs au donateur pour un total de 51 376 050 Frs. Pour le maire de Dakar Khalifa Sall « ce package permettra aux familles bénéficiaires d’avoir au moins trois jours de ndogou ».

Les premiers bénéficiaires ont reçu leurs paquets ce matin des mains du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall à la grande mosquée des Dakar. Dans les dix neuf communes d'arrondissement que comptent Dakar, des cérémonies de remise de dons vont être organisées au courant du mois béni du ramadan notamment les mardis et les jeudis. Les grandes mosquées de ces communes abriteront les manifestations en présence de l’imam ratib de la zone. Car explique le maire de Dakar « les populations sont très proches des imams à qui elles confient souvent leurs péripéties et si nous faisons de ces derniers nos relais nous résoudrons beaucoup de problèmes ». La pauvreté étant « une réalité qu’on ne saurait occulter ni ignorer on ne peut qu’aider en étant proche des populations et en les soulageant » selon Khalif Sall.

Les bénéficiaires sont choisis par la division du développement social ou encore par le centre de promotion et de réinsertion sociales. Ainsi au niveau des prisons de Rebeuss et Ford B deux cent personnes bénéficieront de ces lots dont cent pour chacune d’elle. Deux cent personnes dans chaque commune recevront aussi cette aide. En plus des deux cent ciblées au niveau de la coordination des personnes âgées de la ville de Dakar. Des associations et Ong promettent aussi d’offrir chaque jour au crépuscule, entre dix mille et vingt mille repas.

Ayant décrété 2011 année sociale, Khalifa Sall et son équipe comptent mettre un crédit au profit des commerçants baptisé « microcrédit pastef ». Le projet vise à aider ces jeunes qui en peuvent et qui n’en ont pas. C’est dans cette perspective d’ailleurs que le crédit établi est sans intérêt.


Bigué BOB


Visitez www.pressafrik.com



1.Posté par guejopaalgnane le 12/08/2010 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien beau mais ces actions humanitaires qui consistent à aider des hommes et des femmes à prendre le "Ndogou" sont de loin très éloignées de la solidarité recommandée par l'islam qui dit quelque part que "boire ou manger et dormir dans son lit en rôtant lorsque dans l'autre case contigue une vie humaine meurt de faim et de soif"
Et puis ce que je me demande c'est de savoir si tout le monde musulman est concerné par le ramadan.Car le ramadan est un mois d'abstinence.Pour s'abstenir durant une période déterminée,il faut d'abord au paravant avoir joui de ces choses dont on s'abstient.Quel est le sens de cette abstinence pour quelqu'un qui n'a pas le minimum vital durant l'année.Qu'est-ce que signifife le ramadan d'un mendiant ou de toute autre personne dont la ration alimentaire quoitidienne ne couvre pas du tout ses besoins
Notre monde devient à ce qu'il me semble de plus en plus faux et nos actions de plus en plus en plus fausses et nos comportements de plus en plus étrangers à nos religions.La plupart des sénégalvivent dans l'abstinence perpétuelle forcée par la crise depuis longtemps.Faites vos enquêtes ou regardons seulement autour de nous:les familles sénégalaises qui assurent encore petit déjeuner ,déjeuner et dîner à leurs membres sont devenues extrêmement rares.Ainsi, depuis longtemps et tous les jours, des musulmans boivent bien,mangent bien et se soignent bien quand d'autres vivent dans l'abstinence forcée.Il y a des musulmans qui sont concernés par cette période d'abstinence-en tout cas en ce qui concerne l'abstinence alimentaire-et d'autres qui ne sont pas concernés.
Oui à la solidarité de circonstances mais aussi et ssurtout OUI à la Solidarité permanente et agissante dans la lutte contre la pauvreté pour qu'aucun musulman n'ait plus besoin d'atteindre du sucre ou du mait ou des dattes d'un autre beaucoup plus riche dans la même communauté.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image