leral.net | S'informer en temps réel

Rapatriement des Sénégalais du Gabon : La situation empire


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Août 2015 à 15:55 | | 9 commentaire(s)|

Mardi dernier, 59 Sénégalais étaient expulsés du Gabon vers le Nigeria à bord du bateau bateau pavillon camerounais Emiliana Carneiro. Ils ont été convoyés à bord du navire pour le Nigeria au port de Kalaba, lundi à 19 heures, d’où ils espéraient regagner le Sénégal.

Réagissant sur les ondes de la radio RFM, le Directeur des Sénégalais de l’Extérieur, Sory Kaba confirmait ce processus d’expulsion : « On confirme en effet ce processus d’expulsion de compatriotes de Libreville.

​A l’instant où je vous parle, l’Ambassadeur au Gabon ainsi que l’attaché militaire, le chargé des affaires consulaires et sociales sont en train de les assister pour le départ. Et la destination, c’est le Nigeria, en effet, et la mission diplomatique sénégalaise est informée à travers l’attaché militaire ».

La situation a empiré depuis lors et ce ne sont pas seulement 59 sénégalais qui sont à bord du navire Emiliana Carneiro mais plus de 800 personnes de différentes nationalités et pour couronner le tout, l’Etat nigérian a refusé le débarquement du bateau au port de Kalaba

La situation à l’intérieur du bateau est intenable et les conditions très difficiles et extrêmement tendues pour ces 800 personnes car ils étaient partis avec seulement 15 palettes d’eau de 1,5 litres, 2 seaux de beurre, 20 cartons de sardines et des sacs de pains. Cette ration est depuis lors épuisée

A quelques jours de la venue du ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye à Libreville (le 10 août), la communauté sénégalaise du Gabon interpelle le ministre et en veut particulièrement à l’ambassadrice Sawdatou Ndiaye Seck qui ne les a pas assisté.

Ces derniers soulignent qu’elle est plus intéressée par les soirées mondaines que de soutenir ses compatriotes et surtout affiche ses solides relations avec le sulfureux milliardaire et homme d'affaires sénégalo-malien, Seydou Kane, mêlé, depuis quelques jours, à une affaire de transaction suspecte qui a valu l'interpellation, pendant quelques heures, à Paris, du chef de cabinet de Ali Bongo Maixant Accrombessi, relâché depuis.

Les Sénégalais de rappeler que la communauté sénégalaise paye un lourd tribut au Gabon. En effet, depuis quelques jours, un Sénégalais a disparu, pris de force dans sa boutique à Libreville et ils sont sans nouvelles de lui.

Sans oublier le Sénégalais qui a trouvé la mort dans un commissariat au Gabon, où les autorités gabonaises parlent de suicide alors qu’il a été frappé jusqu’à ce que mort s’ensuive et aucune autopsie n’a été pratiquée sur le corps de Moustapha jusqu’à ce que son corps soit rapatrié ce 5 août en catimini.

Signalons pour terminer ce triste épisode vécu par la communauté sénégalaise au Gabon que l’ONG Horizon Sans Frontières assimilait à une terre de tortures pour les migrants. Il a d'ailleurs porté plainte contre l’Etat gabonais auprès de l’ONU pour non-respect des droits de l’Homme.


Lamine Ndaw






Hebergeur d'image