leral.net | S'informer en temps réel

Rapport de la Police : 685 étrangers expulsés, 318 Sénégalais rapatriés de la Lybie et de l’Algérie


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Novembre 2016 à 17:41 | | 0 commentaire(s)|

Le Sénégal a accueilli plus de (1.000) migrants, dont 318 Sénégalais, rapatriés de la Lybie et de l’Algérie en plus d’expulser du territoire national 685 étrangers. Elle a en outre reconduit vers leur pays d’origine quatre (04) individus dont deux ressortissants Italiens, un Français et un Nigérian.
Le Sénégal a accueilli plus de (1.000) migrants, dont 318 Sénégalais, rapatriés de la Lybie et de l’Algérie en plus d’expulser du territoire national 685 étrangers. Elle a en outre reconduit vers leur pays d’origine quatre (04) individus dont deux ressortissants Italiens, un Français et un Nigérian.
 
La Dpaf a aussi a accueilli plus de (1.000) migrants, dont 318 Sénégalais, rapatriés de la Lybie et de l’Algérie en plus d’expulser du territoire national 685 étrangers. Elle a en outre reconduit vers leur pays d’origine quatre (04) individus dont deux ressortissants Italiens, un Français et un Nigérian.

S’agissant de la sécurisation aux frontières maritimes, 5.796 patrouilles diurnes et nocturnes ont été effectuées durant la période écoulée. Certaines ont été menées le long de la côte, dans le cadre du dispositif Frontex, en relation avec la Marine nationale, la Gendarmerie, la Guardia Civil à bord de vedettes espagnoles.

Quant aux mesures préventives contre le terrorisme au niveau de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, en sus de l’intensification des patrouilles dans l’aérogare, le dispositif de contrôle sécurisé (Securiport) a été renforcé et un deuxième niveau de contrôle instauré pour empêcher l’intrusion d’armes au niveau de la zone d’enregistrement.
 
Pas de pitié pour la grande criminalité
 
Dans le cadre de la lutte contre la grande criminalité, plusieurs services ont été impliqués. Il s’agit notamment de la Dsp, l’Ocrtis et la Dpj. L’implication de ces services dans ce domaine a particulièrement concerné la lutte contre le terrorisme et le crime organisé sous toutes ses formes (trafic de drogue, d’armes, de migrants, crimes liés aux Ntic, etc.).

L’ensemble de ces services ont mutualisé leurs moyens humains et matériels pour combattre ces criminels qui menacent l’économie et la quiétude de nos concitoyens. Dans cette dynamique, au cours de l’année 2016, la Dpj a reçu1.841 dossiers, c’est-à-dire 396 soit transmis, 31 délégations judiciaires et 1.841 plaintes directes. A noter que 833 procès-verbaux dont 536 en renseignements  judiciaires et 297 pour déferrements, ont été transmis au parquet, pour un nombre de 804 personnes conduites devant le Procureur de la République, pour diverses infractions. Pour la détention, le trafic et l’usage de drogues, 45 personnes (43 pour chanvre indien et 02 pour cocaïne), ont été déférées au Parquet, pour une saisie de 90 kg, 925 g, 04 joints, 09 cor- nets et 50 g et 08 boulettes.

Avec Libération






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image