leral.net | S'informer en temps réel

Rapport du Cnra : Rfm, Sud fm et Rewmi fm les bons élèves

La couverture par les médias de la campagne pour le référendum n’a pas été équilibrée. C’est en substance ce qu’on peut noter du rapport publié par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). Dans ce document où on analyse le temps d’antenne ou les articles consacrés à chacun des courants (Oui ou Non) lors de ce scrutin, on constate que la plupart des médias ont ouvert leurs tribunes beaucoup plus au camp du « Oui »qu’à celui du « Non ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Juin 2016 à 10:41 | | 3 commentaire(s)|

Rapport du Cnra : Rfm, Sud fm et Rewmi fm les bons élèves
S’il y a de bons élèves dans cet exercice de respect de l’équité et de l’équilibre, c’est bien les radios Rfm, Sud fm et Rewmi fm. Dans le document on informe que sur l’ensemble des radios, le pourcentage de présence du courant du Oui passe de 58,73% durant la phase de précampagne à 51,27% durant la période de campagne. « Pour le courant du Non on note une évolution positive de son taux de présence sur les ondes qui passe de 40,48% à 47,68% », a-t-on dit. Par exemple sur la Rfm, on a compté « 6h 21 mn pour le courant du Non et 6h 10 mn pour le courant du Oui ». « On constate un partage du temps assez équilibré sur Rfm avec un écart de 9mn en faveur du Non pour des temps d’antenne de plus de 6h », a-t-on noté. Analysant les temps d’antenne consacrés à chacun des deux courants durant les périodes de campagne du référendum, les auteurs dudit document ont conclu « que la tendance pour les radios privés (Rewmi fm, Rfm, Sud fm) va dans le sens du respect des principes d’équité et d’équilibre ».

Toutefois, il faut noter que sur Radio Sénégal le courant du Oui a été favorisé au détriment de celui du Non. « Pour un total de 47 relevés, on note 46 mn consacrées au courant du Non et 1h 48 mn au courant du Oui. La chaîne publique attribue 1 h de plus au courant du Oui. Ce temps n’inclut pas les reportages sur les activités du chef d’Etat, des membres du Gouvernement ni les focus sur les réalisations et bilans, même si cela a pu favoriser en violation de l’article L-61 du code électoral, l’expression du courant du Oui », a-t-on dit. Outre la question liée à l’équilibre et à l’équité, le Cnra a relevé l’absence d’explication dans les journaux, des points de réforme de la Constitution proposés au Référendum. Dans ce document d’analyse on souligne qu’à l’exception des articles « du constitutionnaliste, ministre-conseiller auprès du président de la République, les journaux se sont contentés de mentionner parfois la présentation des quinze points faite par le président lui-même aux chefs religieux ou par des tenants du courant du Oui ». Il en est de même des propos relayés à partir des partisans du Non. « Ceux du courant du Non sans fournir des arguments solides pour démonter de manière systématique ces quinze points sont présentés avec pour seuls messages un leitmotiv sur la parole reniée, l’homosexualité et le mariage pour tous, toutes choses totalement absentes du contenu du référendum », a-t-on déploré.






Hebergeur d'image