leral.net | S'informer en temps réel

Rassemblement à la place de l'Obélisque: Les effigies de leaders politiques bannis par Y en a marre


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Avril 2017 à 08:40 | | 0 commentaire(s)|

Le mouvement Y en a marre a mobilisé hier beaucoup de Sénégalais. Fadel Barro et sa bande n’ont pas seulement réussi à faire venir à la Place de la Nation de simples et anonymes citoyens, les politiques étaient également de la partie.

Et certains ont voulu faire du rassemblement du peuple un meeting politique. C’est le cas des soutiens de Bamba Fall et Khalifa Sall. En effet, c’est dans des minicars et cars Ndiaga Ndiaye que ces derniers ont rallié l’ex-Place de l’Obélisque avec des pancartes dénonçant l’emprisonnement de leurs édiles.

Toutefois, le mouvement Y en a marre s’est voulu clair. ‘’C’est une manifestation pour le peuple, alors enlevez toutes les pancartes ou photos qui renseignent sur des appartenances politiques’’, ont demandé les "Y en a marristes".

Aucune faveur n’a été accordée à quiconque, dans ce sens. Aux amis de Barthélémy Dias d’ailleurs, ils ont demandé de ne pas créer de désordre. Malgré ces mises en garde, le maire de Dieuppeul Derklé, Cheikh Guèye, une fois sur le podium, a transmis les salutations de Bamba Fall et Khalifa Sall à la foule. ‘’Khalifa Sall a changé le visage de Dakar. C’est un homme honnête, un leader. Ce qui se passe est inacceptable, enfermer des maires est grave’’, a dénoncé Cheikh Guèye. 

Dans le même sillage, le vice-président du parti Rewmi a refusé de parler d’une récupération politique. Selon Déthié Fall, son parti s’est toujours battu pour la liberté, la démocratie et le renforcement des acquis. ‘’De ce point de vue, notre présence doit être facile à comprendre et ne peut pas être assimilée à de la récupération politique’’. A côté de ces partis, il y avait également ‘’le grand ennemi d’hier’’, le Pds.

Son porte-parole est d’avis que le combat du mouvement Y en a marre leur sert de leçon. ‘’On avait commis des erreurs qui nous ont fait perdre le pouvoir. Ils sont en en train de nous montrer que le gouvernement de Macky Sall n’aurait jamais dû exister, car en cinq ans, on n’a jamais vu un Président perdre autant de sympathie auprès de son peuple’’, déclare Babacar Gaye. Qui n’a pas manqué de transmettre les salutations et le soutien de Karim Wade au mouvement Y en a marre.

Par ailleurs, Malal Talla, Mc du jour, a tenu à préciser, à chaque fois que de besoin, que la manifestation était une initiative de Y en a Marre. Il a tenu à dire que le message à écouter et à retenir est celui de leur coordonnateur Fadel Barro. ‘’C’est nous qui vous avons invités. C’est nous qui allons maintenant parler et vous dire pourquoi ce rassemblement’’, indique-t-il avant de passer la parole à Fadel Barro. Ce dernier a donc été le dernier à prendre la parole et le seul à avoir eu le privilège de faire un discours en wolof et en français de plus d’une quinzaine de minutes.








Hebergeur d'image