Leral.net | S'informer en temps réel



Rassemblement en soutien aux personnes sans papiers lundi 9 février

Rédigé par leral .net le 8 Février 2009 à 20:10 | Lu 610 fois

Aujourd’hui, le gouvernement organise une remise en cause profonde du service publique d’enseignement supérieur, substituant aux missions traditionnelles de l’université, que sont la transmission des savoirs, une vision purement utilitariste d’une université formant des étudiants en stricte adéquation aux besoins du patronat. Les ressortissants étrangers et en particuliers les étudiants étrangers, ne sont que les premières victimes de ces politiques des quotas qui risquent d’être demain appliquées à l’ensemble des étudiants par la sélection et la fermeture de toutes les filières en inéquation avec le bassin d’emploi.


Rassemblement en soutien aux personnes sans papiers lundi 9 février
Notre vision de l’université n’est pas la leur !

Le Réseau Universités Sans Frontières de Lyon (RUSF69) exige l’égalité des droits entre tous les étudiants quelle que soit leur nationalité et revendique pour tous les étudiants étrangers le droit à l’échec, à la réorientation et au passage du statut d’étudiant à celui de salarié à l’issu de leurs études si ils le souhaitent. Il y a quelques jours, Christian, ressortissant sénégalais, a été arrêté à son domicile. Après avoir passé deux jours au Centre de Rétention, il est maintenant assigné à résidence. Arrivé en France en toute légalité, il a obtenu successivement un CAP, un Bac Pro et un BTS puis a travaillé en tant que « Commerçant ». C’est après 10 ans de présence régulière en France que son titre de séjour a brutalement cessé d’être renouvelé à l’occasion d’un changement de statut et qu’il s’est vu notifier une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF). Il se trouve depuis en situation irrégulière et peut donc être expulsé à tout moment.

Ce cas n’est malheureusement pas isolé. Rappelons la situation de Patricia, étudiante camerounaise, contrainte par une procédure d’expulsion d’arrêter ses études en L3 pour rentrer au Cameroun il y a deux jours, du simple fait qu’elle recevait de ses parents 30euros de moins par mois que ce qu’exige la préfecture.

Signalons encore Yazid, étudiant algérien, pour qui le motif de l’expulsion est l’échec. Yazid se voit simplement reprocher d’être en L3 après 5 années de présence régulière en France et risque une expulsion imminente, car telles sont les conséquences des redoublements pour les étudiants étrangers…

De plus, nous nous joignons à la mobilisation pour Kotch. Il a été arrêté dans le métro le vendredi 23 janvier 2008 et se trouve incarcéré au Centre de Rétention de Saint-Exupéry depuis plus d’une semaine. Il risque d’être expulsé très rapidement, et nous craignons pour sa vie. Kotch est turc d’origine minoritaire kurde. Il a fui son pays face aux pressions et aux discriminations, subies par lui et sa famille en raison de ses appartenances ethniques et politiques. En effet, suite à des activités de soutien au PKK (fourniture de vêtements, nourriture…), il a été à plusieurs reprises arrêté, et torturé. Aujourd’hui encore, suite à ces traitements inhumains, il garde de nombreuses séquelles physiques et psychologiques, reconnues par différents spécialistes. Les amis de Kotch et le RUSF69 réclament que l’Etat français prennent en considération ses devoirs de protection envers un individu, dont la vie est menacée. Nous exigeons : la libération temporaire de Kotch, afin qu’il puisse préparer sa défense, et bénéficier de soins médicaux appropriés, l’instruction humaine et rapide de son dossier déposé auprès de l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) et enfin la régularisation de la situation de Kotch.

RUSF dénonce un durcissement des politiques en matière d’immigration, notamment en Rhône-Alpes. Nous remarquons la massification d’arrestations arbitraires et condamnables (séparation de couple, arrêt brutal de la scolarité…). Nous observons une résurgence des pratiques délétères au niveau institutionnel (CROUS, lieu de travail…), comme individuel (voisinage…).

Le Réseau Universités Sans Frontières de Lyon (RUSF69) appelle à un RASSEMBLEMENT lundi 09 février devant la Préfecture à 18h rue Dunoir- arrêt Tram T1 saxe-préfecture pour soutenir ces personnes et protester contre la politique migratoire menée par la préfecture, le gouvernement et plus largement l’Union Européenne.

RÉGULARISATION DE TOUTES LES PERSONNES SANS-PAPIERS.

RUSF69 collectif des Amis de Kotch