Rationalisation des dépenses publiques : Mise en œuvre de la politique des 15%


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Octobre 2017 à 16:10 | | 0 commentaire(s)|

Décidé de mettre fin au goût de luxe de certains de ses collaborateurs qui, parfois dépensent l’argent public dans des futilités, sans pour autant toucher à leurs conditions de travail optimales, le président a, dans la même lignée, centralisé les acquisitions de mobilier de bureau au niveau de la Dmta.

Une option technique qui permettra, comme exposé par le ministre des Finances, en Conseil des ministres, de réaliser des économies d’échelle. L’expérience prouvant que les administrations publiques dépensent plus cher lorsqu’elles achètent en ordre dispersé.

Autre gain de la décision du Président, qui n’est qu’un retour à la norme, la Dmta ayant été créée, à l’époque, pour jouer le rôle de centrale d’achat de l’Etat pour certaines dépenses récurrentes, c’est la mise en œuvre de la politique d’offre de 15% de la commande publique aux artisans locaux.



L’Observateur








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image