leral.net | S'informer en temps réel

Real Madrid/Barça/Man City/Milan AC : des ogres du mercato déjà victimes du fair-play financier ?

Dans ce marché des transferts atone où seuls le PSG, Chelsea et la Juventus mettent un peu de vie, même la plupart des grands d'Europe hésitent à bouger.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Juillet 2012 à 14:50 | | 0 commentaire(s)|

Real Madrid/Barça/Man City/Milan AC : des ogres du mercato déjà victimes du fair-play financier ?
Qui l’eut cru ? Près de deux mois après son ouverture, le mercato des grands ou des plus fortunés d’Europe est loin d’avoir atteint des sommets. Certes, les assoiffés de transferts ont été gâtés par le Paris Saint-Germain, Chelsea ou la Juventus, mais cet été, les habituels animateurs du marché estival que sont le Real Madrid, Manchester City ou le FC Barcelone ont visiblement décidé de la jouer profil bas et de faire confiance à un groupe ayant brillé la saison dernière.

14 M€, c’est en effet le montant total dépensé par ces trois cadors de la scène européenne depuis le début du mercato. Une statistique qui interpelle d’autant plus que ces 14 M€ n’ont été déboursés que par une seule équipe, le Barça (pour le transfert de Jordi Alba). Mis en place dès la saison prochaine, le fair-play financier a-t-il forcé ces ogres du marché à revoir leurs plans à la baisse ? Alors qu’il reste un peu plus d’un mois dans ce mercato et que certains dossiers (Modric au Real, vente de buteurs et dossier Van Persie à City) peuvent encore remonter la moyenne d’argent dépensé, le bilan des sommes engagées par rapport à l’an passé est éloquent.

249,25 M€ en 2011 contre 14 M€ en 2012
La saison dernière, ces trois formations avaient en effet déboursé pas moins de 207,25 M€ (92,25 M€ pour City, 55 M€ pour le Real et 60 M€ pour le Barça). Un montant qui grimpe même à 249,25 M€ si l’on ajoute les 42,5 M€ mis sur la table par le Milan AC, l’autre géant n’ayant toujours pas dépensé un sou cet été (Montolivo et Traoré sont arrivés libres). 249,25 M€ en 2011 contre 14 M€ en 2012, le constat est plus que parlant.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces quatre écuries ne devraient pas faire exploser les compteurs d’ici le mois de septembre. Malgré un chèque de 62 M€ récemment perçu, les Rossoneri tentent bien de remplacer le duo Ibrahimovic-Silva, mais uniquement par des recrues disponibles à bas prix. Pour preuve, la plus grosse offre faite par les Milanais dans ce mercato s’élève à 6,5 M€ (pour le Montpelliérain Yanga-Mbiwa). Pour le reste, les Lombards cherchent surtout des prêts. Côté merengue, bien qu’il faudra mettre au moins 35 M€ pour espérer engager le Croate Luka Modric, le coût de ce transfert sera atténué par la vente de l’indésirable Kaka. Si le Brésilien n’est pas simplement prêté au Milan AC.

Idem à City où les Mancuniens rêvent toujours d’enrôler le Hollandais Robin Van Persie. Et si les Citizens parviennent à finaliser l’affaire malgré la forte concurrence, c’est qu’ils auront dégraissé au préalable et donc récupéré des liquidités grâce à des joueurs tels qu’Adebayor, Santa Cruz, Dzeko voire Tevez. Au final, parmi ces quatre ténors, seul le Barça pourrait à nouveau sortir un gros chèque pour enrôler un défenseur central (Javi Martinez ?). En cette période de vaches maigres, il n’y a pas que les petits qui trinquent.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image