leral.net | S'informer en temps réel

Real Madrid : le drôle de personnage José Mourinho affiche son mal-être

Coach de talent ayant amené au sommet tous les clubs qu'il a eu sous la main, José Mourinho ne laisse personne indifférent. Un personnage à part, qui a visiblement du mal à supporter sa vie.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Octobre 2012 à 09:13 | | 0 commentaire(s)|

Real Madrid : le drôle de personnage José Mourinho affiche son mal-être
Real Madrid : le drôle de personnage José Mourinho affiche son mal-être

01/10/2012 - 19 h 21 Foot espagnol » Liga 19 Commentaires
Mourinho, un truculent personnageMourinho, un truculent personnage©Maxppp

Coach de talent ayant amené au sommet tous les clubs qu'il a eu sous la main, José Mourinho ne laisse personne indifférent. Un personnage à part, qui a visiblement du mal à supporter sa vie.


José Mourinho, voilà un sacré personnage dans le milieu du ballon rond. Adulé par certains, critiqué par d’autres, le Special One ne laisse pas indifférent. Mais alors, qui est réellement le coach du Real Madrid ? Dans un entretien-vérité accordé à CNN, le technicien lusitanien tente de s’expliquer : « Je hais ma vie sociale. Je déteste le fait de ne pas être un père normal, qui va avec son fils pour regarder son match de football, en train de regarder la partie avec tous les autres pères. Quand je vais au match, les gens viennent me voir pour des photos, des autographes, d’autres qui m’insultent. Les gens vont derrière mon fils de 12 ans pour l’insulter. Les gens croient me connaitre, mais ce n’est pas le cas. Les gens connaissent le manager, surtout pendant les 90 minutes. Je ne suis pas là pour amuser la galerie, je suis là pour faire mon boulot, pour gagner. Je suis là pour essayer de gagner, je vis chaque match comme si c’était le dernier de ma carrière. Les gens me voient, et voient ce qu’ils voient. En conférence de presse, les gens me voient également. Mais pour moi, en conférence de presse, c’est un autre match à jouer ».

Lassé de ne pouvoir être un homme comme un autre, Mourinho aurait donc du mal à vivre sa vie de star du ballon rond, avec tout ce que cela implique de bien et de mal. Le coach le regrette amèrement : « Les gens ne me connaissent pas en tant qu’ami, qu’homme de famille, que manager à l’intérieur du groupe, au niveau de mes relations avec les salariés du club. Mais je ne dis pas que les gens sont dans le faux, que les gens me suivent avec un regard biaisé. Ils voient ce qu’ils voient. Vous savez, j’aimerais vraiment me balader dans la rue avec ma famille comme quelqu’un de normal. Mais je ne peux pas, je suis une personne complètement différente dans la vie privée. Un jour, quand ma carrière sera terminée, j’espère avoir quelques années devant moi pour devenir une personne normale, parce que je veux terminer ma carrière vers 70 ou 75 ans ».

Et s’il voit aussi loin, c’est que le Special One a pour modèle un certain Sir Alex Ferguson : « Pour moi, c’est le boss. C’est le boss des coaches, et j’espère qu’à mon retour en Angleterre, il sera toujours le coach de Manchester United. Je ne pense pas encore à ça, car il me reste quatre ans de contrat au Real. Je l’ai signé, parce que je voulais aller au Real Madrid à ce moment là de ma carrière, je ne pensais à aucun autre club. Je dis juste que, pour plusieurs raisons, après avoir connu le Real Madrid, l’Inter, l’Italie, l’Espagne, Chelsea, l’Angleterre, Porto, le Portugal, j’ai ce projet. Ma prochaine étape, c’est l’Angleterre, mais je ne sais pas quand. Je n’en ai pas encore la moindre idée et je suis ravi d’être en ce moment le manager du meilleur club du monde ».

Khaled Karouri






Hebergeur d'image