leral.net | S'informer en temps réel

Réaménagement du calendrier scolaire : Les syndicalistes dénoncent leur non implication

La façon dont le ministre de l’Enseignement supérieur a procédé pour repousser le calendrier des examens n’est pas du goût des syndicalistes. Ils dénoncent leur non-implication en ce qui concerne cette décision.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mai 2015 à 09:54 | | 9 commentaire(s)|

Réaménagement du calendrier scolaire : Les syndicalistes dénoncent leur non implication
Les syndicats de l’enseignement fustigent le fait que le ministre de l’Education ait pris l’engagement de repousser la date des examens sans, au préalable, en discuter avec eux « Ce sont des mesures prises sans concertation avec les enseignants. C’est une première dans l’histoire de l’école publique sénégalaise », a fait savoir le coordonnateur du Grand cadre des syndicats d’enseignements dans le journal Le Témoin. Poursuivant, il indique qu’ils ne vont pas se conformer à ce nouveau calendrier : « Nous avons peur que ce réaménagement puisse se faire de façon normale. Les enseignants ne vont pas payer double prix de la grève. Nous comptons nous conformer à l’ancien calendrier », révèle Dianté avant de se radicaliser : « Nous comptons nous conformer au calendrier précédent. Nous allons nous organiser dans le sens du boycott des examens si celui-ci n’est pas respecté ».

De leur part, les membres de l’Union des enseignants et enseignantes du Sénégal (Uden) saluent cette initiative mais dénoncent le manque de concertation. « Il fallait associer les syndicats d’enseignants », estime Awa Bâ qui trouve que le prolongement de 6 jours accordé au Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) n’est pas suffisant.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image