leral.net | S'informer en temps réel

Rébellion, violence et voies de fait à Agent : Ama Baldé fixé sur son sort le 7 juillet prochain

Le fils de Falaye Baldé, qui devait être jugé, hier, par le tribunal des flagrants délits de Dakar pour les délits de rébellion, violence et voies de fait à agent dans l’exercice de ses fonctions. L’avocat de la partie civile a fait renvoyer l’affaire civile jusqu’au 7 juillet prochain. Le tombeur de Tapha Tine échappe à la jurisprudence Massaly.


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Juillet 2015 à 10:44 | | 0 commentaire(s)|

Rébellion, violence et voies de fait à Agent : Ama Baldé fixé sur son sort le 7 juillet prochain
Le tribunal de Dakar a accueilli, hier, le monde de la lutte avec frappe. Toutes les franges de la discipline étaient présentes. Selon L’Observateur, il y avait les promoteurs, les anciens lutteurs et ceux en activité. Il ne manquait que les représentants du Comité national de gestion de la lutte (Cng) pour monter un combat autre que celui déjà ficelé et qui oppose Ama face à Dame justice. La salle 6 qui a abrité l’audience s’est avérée exiguë pour accueillir tout le monde.

Le fils de Falaye Baldé, gardant tout son calme, en attendant la décision du tribunal, a vu l’avocat de la partie civile demander le renvoi du dossier. L’avocat de la partie civile a expliqué au juge que son client, Barka Ngom, doit subir des expertises médicales pour mesurer la gravité des dégâts. Malgré le refus des avocats de la défense, le juge des flagrants délits de Dakar a accédé à la demande de l’avocat en ordonnant le renvoi de l’affaire jusqu’au 7 juillet prochain.

Après la décision du tribunal de renvoyer l’affaire au 7 juillet prochain, Me El Hadji Diouf et ses autres confrères ont plaidé la demande de mise en liberté provisoire pour leur client en se basant sur les éléments classiques que sont les garanties de représentation en justice. Les avocats ont aussi expliqué aux juges que leur client doit se préparer pour son combat du 25 juillet prochain contre Gouy-Gui dans le cadre du tournoi Tnt. Une demande à laquelle le ministère public ne s’est pas opposé. Après délibéré sur ladite demande, le tribunal l’a tout simplement rejetée. Le lutteur Ama venait de l’échapper bel. Paradoxalement, il peut être heureux de voir sa détention provisoire prolongée de quelques jours. Puisque si la liberté provisoire lui était accordée, ça allait laisser une porte ouverte au procureur de la République pour pouvoir maintenir Ama Baldé en prison.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image