leral.net | S'informer en temps réel

Redéploiement politique géographique : Mimi Touré retourne s’installer à Kaolack


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Mai 2016 à 08:47 | | 9 commentaire(s)|

Dans sa livraison du jour, le journal Le Témoin informe que la victoire obtenue lors du référendum du 20 mars à Grand-Yoff sur son grand rival, le maire de Dakar Khalifa Sall, sonne comme une libération pour l’ancien Premier ministre. Un blason redoré. Mimi Touré en avait besoin pour la réalisation de ses projets politiques. En effet, renseigne le journal, en tant qu’ancien Premier ministre, elle ne pouvait guère continuer à se suffire d’un petit réduit politique comme Grand-Yoff. Certes, cette localité continuera à être sa base affective mais, pour les futurs grands combats des Législatives de 2017 et la Présidentielle de 2019, Aminata Touré vise plus grand et rêve d’une base politique plus importante que Grand Yoff qui, après tout, n’est qu’un simple arrondissement — mais quel arrondissement ! — de Dakar. Kaolack devient donc l’espace des nouvelles conquêtes politiques de « Mimi ». L’enfant prodige va dans cette perspective multiplier les actes concrétisant son retour vers la terre natale.

Les gestes de bienfaisance et de solidarité de Mimi Touré pour sa ville natale se sont multipliés ces dernières semaines. Ils devenaient peut-être même suspects pour des ennemis tapis dans la même famille politique qu’elle ou dans l’opposition. Mais, il semble que l’envoyée spéciale du président de la République n’en a cure. La liste de ses prodigalités n’est pas exhaustive. Vendredi 22 avril, depuis les Etats-Unis où elle séjourne alors, Mimi Touré donne instruction pour payer la facture d’électricité de plus de 300.000 francs de son école primaire El Hadji Seck Faye Kasnack 2 qui retrouve du coup la fée lumière. Mieux, l’ancienne Premier ministre a présidé, hier, à Kaolack les journées culturelles du lycée Valdiodio Ndiaye. Demain samedi, elle sera aux côtés de l’homme d’affaires Serigne Mboup pour les « Mbossés d’Or » qui vont décorer les anciens Premiers ministres originaires de la capitale du Bassin arachidier (Aminata Touré, Mamadou Lamine Loum et Souleymane Ndéné Ndiaye). Ce programme sera ponctué, pour « Mimi », par une vaste animation politique avec des séries d’audiences et de rencontres avec toutes les franges de l’Alliance pour la République (APR) et des membres de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Tous ces actes ne sont pas gratuits puisque l’ancien Premier ministre déroule parfaitement un tempo dont elle a la maîtrise totale. Pourquoi un retour politique à Kaolack ? La réponse se perçoit chez elle comme une manière de rendre à la ville arachidière ce que cette dernière lui a donnée. « Sur l’ambition de retourner à mes racines, je pourrais expliquer, par exemple, que Mboutou Sow, fondateur de la ville, est l’arrière grand-père de ma mère. Madyou Touré, grand-père de mon père, fut compagnon de El Hadji Oumar Tall. Il a fondé l’une des plus anciennes familles de Kaolack ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image