leral.net | S'informer en temps réel

Réfection de Demba Diop : Matar Ba satisfait du timing des travaux

Le ministre des Sports, Matar Ba, a bien apprécié, mardi à Dakar, le timing des travaux de réfection du stade Demba Diop, lesquels sont destinés à remettre cette infrastructure aux normes requises pour la pratique du football.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Septembre 2014 à 22:36 | | 1 commentaire(s)|

Réfection de Demba Diop : Matar Ba satisfait du timing des travaux
‘’Après cette visite, nous avons constaté que les travaux avancent. Le gazon est déjà mis, dans un délai record. On est aujourd’hui à 17 jours des travaux, alors que, dans le cahier des charges, nous avons quatre mois. Ce qui nous permettra largement de terminer les chantiers’’, a-t-il dit, lors d’une visite sur les chantiers dudit stade.

Il a néanmoins demandé aux techniciens d’accélérer les travaux, afin de finir avant la date butoir car, selon lui, hormis ‘’le gazon et la grille de protection’’, l’Etat envisage de réfectionner d’autres composantes du stade

’’Il y a des travaux supplémentaires à faire. Après la pose du gazon et la grille de protection, nous envisageons de continuer le travail pour remettre dans les normes les vestiaires, les gradins et la peinture, en un mot l’ensemble des composantes de ce stade’’, a-t-il indiqué.

Interpellé par les techniciens sur la nécessité d’interdire les combats de lutte sur la nouvelle pelouse, M. Ba a répondu que cette décision nécessiterait de ‘’regrouper les techniciens, les encadreurs, les lutteurs et le CNG (Comité national de gestion de la lutte)’’ pour voir l’attitude à adopter.

‘’L’Etat, dit-il, doit mettre tous les sportifs dans d’excellentes conditions, pour pouvoir compétir dans leur domaine précis. Le président de la République ne peut pas s’inscrire dans une dynamique de ne pas permettre aux lutteurs de s’exprimer dans ce pays. La lutte est un sport national.’’

‘’Le technicien est dans son droit, celui qui fait que le travailleur est dans son droit de dire ce qui ne peut pas aller avec, mais tant qu’il y a possibilité de se concerter avec tous les acteurs, il y aura possibilité de trouver des solutions’’, a-t-il souligné, assurant que qu’’’il y aura bel et bien de la lutte au Sénégal’’.

Selon le ministre, l’Etat accordera toute son importance aux recommandations des experts, tout en s’inscrivant dans une dynamique de chercher des solutions alternatives, pour aussi respecter l’entretien des investissements.

‘’Les recommandations des techniciens ne sont pas irrévocables, comme si il n’y avait pas d’autres solutions alternatives. Toutefois, l’Etat aussi ne peut pas investir pour perdre ses investissement en un an ou bien en deux ans’’, a-t-il expliqué.

Pour sa part, Mbaye Faye, directeur général de la CSTP (Compagnie Sénégalaise de Travaux Publics), l’entreprise en charge des travaux, a confirmé qu’’’il reste la grille de protection, un nouveau mur’’, tout en confiant que ‘’l’Etat est en train de tout faire pour un avenant, afin de réhabiliter tout le stade’’.

‘’On a déjà fait plus de 80% du travail parce que le gazon est presque fini, et c’était la plus grande partie du travail qui nous est confié’’, a-t-il dit.

Aussi M. Faye a-t-il dégagé toute responsabilité sur la longévité de la pelouse au cas où la lutte y serait autorisée. Il a affirmé ‘’avoir déterré lors des travaux des gris-gris ensevelis de toutes parts dans le stade’’.

‘’Le type de gazon est de dernière génération, il est fait de fibre polypropylène traitée de haute résistance, qui peut durer 15 ans, mais à la condition qu’on n’y organise pas la lutte. La lutte est à exclure sur le gazon, si on veut qu’il dure’’, a-t-il assuré.

APS






Hebergeur d'image