leral.net | S'informer en temps réel

Référendum 2016 : Bës du ñakk se désolidarise et vote "Non"


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Février 2016 à 09:10 | | 13 commentaire(s)|

Référendum 2016 : Bës du ñakk se désolidarise et vote "Non"
« Dans son message solennel, le chef de l’état renie l’engagement qu’il avait pris de réduire son mandat présidentiel de 7 à 5 ans, lequel engagement a été réitéré en plusieurs occasions, souvent solennelles ». Cette remarque est du directoire national de Bës du ñakk qui, dans un communiqué, a cité le nombre de fois où le Président Sall a réitéré son engagement. Et selon Serigne Mansour Sy Jamil et ses camarades, il a pris cet engagent pendant la campagne électorale entre les deux tours de l’élection présidentielle de février 2012 et l’a réitéré chez le Professeur Amadou Makhtar Mbow, président des Assises Nationales, « le mardi 28 février 2012, 2 jours seulement après le 1er tour de l’élection présidentielle du 26 février », lors de son premier discours à la nation, le 03 avril 2012, à Paris, lors des « Assises de la Solidarité » en mars 2013, Aux Etats Unis d’Amérique, lors du sommet USA-Afrique en avril 2014, devant le Président Barack Obama et la Diaspora sénégalaise. « Cette promesse maintes fois réitérée comme un leitmotiv a constitué un label de qualité pour la démocratie dans notre pays, incarnée par l’image du président de la République qui en a récolté des félicitations et hommages vibrants de la part des Sénégalais, de l’Union européenne, de la France, des Etats Unis et last but not least des Nations Unies », lit-on dans le texte.
« Malheureusement, le Président Macky Sall a pris tout ce beau monde à contrepied par un revirement de 180 degrés, lors de son message du 16 février 2016 », regrettent le débuté et ses camarades.

Ils n’ont pas manqué de lui rappeler que « la deuxième alternance, dans l’histoire politique du Sénégal, n’a été possible que grâce à une mobilisation citoyenne contre une réforme constitutionnelle qui violait les règles du jeu démocratique. Cette mobilisation qui l’a porté au pouvoir avait lancé un message d’éthique à toute l’élite politique sénégalaise pour rompre définitivement avec les pratiques anti-démocratiques de son prédécesseur ». Compte tenu de tout cela, les membres de Bës du ñakk considèrent « qu’en reniant son engagement, le Président Macky Sall a pris la lourde responsabilité de fragiliser l’institution républicaine suprême que constitue la charge de président de la République » et considèrent « qu’en l’espèce, il ne s’agit ni d’un problème politique, encore moins d’une question juridique, mais d’une question d’éthique tout court », avant de se désoler de « cette attitude qui détruit toute une architecture de confiance dont bénéficiait le président de la République auprès du peuple sénégalais, et s’en désolidarise » et demande « solennellement aux citoyennes et citoyens sénégalais de voter massivement « Non » lors du prochain référendum du 20 mars 2016 ».

Mariama Kobar saleh






Hebergeur d'image