leral.net | S'informer en temps réel

Référendum : 23 coalitions, dont Jubanti Senegaal, marchent le 27 février


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Février 2016 à 16:05 | | 10 commentaire(s)|

Regroupés au sein du Front Jubanti Sénégal, 23 mouvements et associations, dont « Nitu Deug », « Coalition Jubanti Senegaal », « Yakar Bou Tass », « Nouvelle Alliance Nationale Démocratique Fal Foly », ont déposé une lettre d’information à la préfecture de Dakar pour organiser un rassemblement national le 27 février 2016. Prévu à la Place de l’Obélisque, cette marche se tiendra finalement aux Allées Serigne Babacar Sy. Selon Mouth Bane, le Front Jubanti Senegaal déclinera, lors de ce rassemblement, sa position à propos du référendum, notamment son choix sur le Oui ou le Non. "Nous lançons un appel à tous les Sénégalais de venir massivement à ce rassemblement. Nous invitons les Sénégalais à un référendum public. Nous invitons le peuple à venir dire non à la décision du Président Macky Sall", a déclaré le leader de Jubanti Senegaal.

Mais, le face à face avec la presse a failli ne pas se tenir. Ce, simplement, parce que les forces de l'ordre, stationnées devant la préfecture de Dakar, ont reçu l'ordre d'embarquer toute personne qui tenterait de faire une quelconque déclaration devant l'édifice et ses alentours. Ainsi, les policiers ont poursuivi Mouth Bane et ses camarades jusqu'à la mairie de Dakar. Pis encore, ils ont voulu faire sortir de force les membres du Front Jubanti Senegaal de l'Hotel de ville, où ils s'étaient réfugiés car, à les en croire, ces derniers n'ont pas le droit de se regrouper là-bas. Une goûte d'eau de trop qui a failli faire déborder le vase car, suite à l'aval du maire Khalifa Sall, un des éléments de la police s'en est pris à un des gars qui se trouvait sur place à la mairie. Après quelques échanges de coups, les limiers, qui ont pu calmer leurs collègues, ont quitté les lieux, au grand bonheur des journalistes qui n'ont pas été épargnés par les menaces des policiers.






Hebergeur d'image