leral.net | S'informer en temps réel

Refus de Wade d'assister au Sommet de la Francophonie, le secrétariat national de l'APR prend acte


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Novembre 2014 à 13:59 | | 14 commentaire(s)|

Refus de Wade d'assister au Sommet de la Francophonie, le secrétariat national de l'APR prend acte
Le 11 Novembre 2014, le Président de la République, par voie de correspondance, a invité le Président Abdoulaye Wade, son prédécesseur à la tête de l’Etat du Sénégal, à assister à l’ouverture du XVème Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Dakar, les 29 et 30 Novembre 2014.

Répondant à cette invitation, le 15 Novembre 2014, le Président Abdoulaye Wade a opposé son refus de satisfaire à cette requête du Président Macky SALL.
Celui – ci, fidèle à l’élégance et à la tradition Républicaines respectées par tous les Hommes d’Etat dignes de ce nom, a estimé devoir inviter l’ancien Président de la République, surtout que ce dernier, à 05 reprises, avait honoré de sa présence, au nom du Sénégal, les Sommets de la Francophonie tenus entre 2002 et 2010.

Le Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’Alliance Pour la République prend acte de ce refus, non sans relever que pour la circonstance, Me Abdoulaye Wade s’est plus préoccupé du sort de son fils, que d’adopter sa posture d’ancien Président de la République du Sénégal soucieux des intérêts supérieurs de notre pays.

Se prononçant sur une affaire pendante devant la Justice, se voulant Juge et Partie, Me Abdoulaye Wade confirme, de manière on ne peut plus limpide, que la dévolution dynastique du pouvoir, était bien l’Axe de son Programme Politique durant ses dernières années de règne. En décidant d’oublier que des milliers de jeunes, fils de braves Sénégalais, parfois au prix d’innombrables sacrifices, l’avaient accompagné dans sa marche, puis dans la conquête du pouvoir, Me Wade est à la limite de la fixation obsessionnelle.

Autrement dit, c’est exclusivement, au nom et pour son fils, comme dans les vieilles sagas et épopées monarchiques, que Wade s’active et mobilise.

Pour leur part, les Forces patriotiques, démocratiques et républicaines qui se sont toujours battues pour que soit sauf l’honneur de la République et de l’Etat de Droit, veilleront à ce que les Libertés Publiques soient garanties et que la stabilité de notre pays, le maintien de la cohésion de notre nation et la sécurité des biens et des personnes, soient assurés.

Fait à Dakar, le 19 Novembre 2014

Le secrétariat exécutif national de l'Alliance pour la République






Hebergeur d'image